Les Voûtes
Archives > Projets > L'association > Liens > Contact
| avril 2005

• Samedi 2 avril à 21h
Laptop Orchestra - Electro-electro et electro-impro-rock
Erik Minkkinen [guitar] + Joana Preiss [voice] + laptops by Mathieu Chamagne, Bertrand Larrieu, Phhat, Anthony Maubert, Frederic Nogray, Cesar Estay Herrera...
Electro-electro et electro-impro-rock
Depuis 2002, Philippe Chatelain développe le laptop orchestra, un groupe indépendant de recherche en musique électronique à Tokyo. Le laptop orchestra est une expérience sonore qui affranchit les performers de toute intention musicale plannifiée, composée ou programmée. Le laptop orchestra est constitué d'un réseau de 6 à 10 ordinateurs/performers. Chacun répond en temps réel à un matériau sonore rendu instable par la manipulation des autres performers connectés en réseau. Le son source provient de la performance in situ d'un musicien, d'un chanteur ou d' un poète. Le dédoublements que subit le son source, les événements aléatoires et accidents digitaux ici et là, génèrent une musique complexe en perpétuel mouvement. (entrée 8€ - http://listen.to/laptop)
• Vendredi 8 avril 2005 à 20h
Rockenscope Show 1
Projection de "Broad Daylight" et "Shine on sweet Starlet" de John Michael Mc Carthy.
Présence exceptionnelle du réalisateur John Michael Mc Carthy, Tarantino indie de Memphis-Tennessee, définit la réalisation de films en trois règles :
1/ Ne demandez pas l'autorisation 2/ Filmez jusqu'à ce qu'on vous arrête 3/ Niez tout !
Guerrilla Monster, sa maison de production, élabore des films ayant en commun d'être tournés avec un très petit budget, d'avoir une bande-son très rock'n roll et d'aborder les thèmes chers à la série B et à la subculture sous l'angle de la comédie.
C'est Ed Wood qui aurait croisé Russ Meyer, John Waters et Kenneth Anger...
"Broad Daylight" et "Shine on sweet Starlet" présentés ce soir en exclusivité et pour la première fois en France sont les dernières production de John Michael Mc Carthy : Le meilleur du burlesque ( mélange d'effeuillage et de danse !!) sur le meilleur de la musique punk-rock de Memphis à Detroit. Pour l'occasion, JMM sera présent à Paris ce soir. (guerrillamonster.com - entrée 6 €)
• Mercredi 20 avril 2005 à 21h00
Concert
Soirée en 3 parties :
Quartet(s) d'improvisation
Electro - Acoustique & "Acoustiquegrave"
LoW Pitched
Philippe Lemoine: Sax bariton
Romano Pratesi : Clarinette Basse
Pierre Badaroux : Contrebasse
Yorgos Dimitriadis : Batterie
Lola GRANIT
Pascal Benech : Trombone basse
Francois Bonhomme : Cor
Thomas Petit : Guitare electrique
Sebastien Saint-Lezin : Guitare electrique
_Puis les 2 groupes ensemble.
(entrée 5 euros)
• Jeudi 21 avril à 20h30
Peter Sotos (lecture) et Pita (concert)

Cette lecture sera accompagnée d'une vidéo constituée par l'auteur et traitant du matériau visuel à l'oeuvre dans ses livres - Waitress #1, 2, 3.
"Au fait" est le deuxième ouvrage de Peter Sotos traduit en français. Comme "Index" (paru en 1999 à La Musardine, repris dans la collection de poche de Jean-Jacques Pauvert), et peut-être plus encore, "Au fait" - livre outrageant, excessif, inadmissible comme le sont ceux de Sade - s'inscrit dans la littérature de l'abjection.
"Une grande partie de mon écriture s'articule autour d'émissions télé. Je traite ce matériau comme s’il s’agissait du mien. Je ne crois pas les invités, ni les présentateurs, ni les annonceurs qui filtrent les informations mais, surtout, je ne crois pas que celles-ci valent mieux que ce filtre. Il ne s’agit pas d’une critique de l’Amérique morale ni des médias, mais d’avoir accès au peu qui est présenté. En fait, ma sélection s'est portée sur le moins choquant, le moins lacrymal. Les compilations Waitress sont des enregistrements de mauvaise qualité, échangés, détériorés, montés avec une grande minutie mais de façon peu soignée afin de traiter ce matériau comme on traiterait un partenaire-outil sexuel. Un détritus. Impossible d’y voir quoi que ce soit d’humain ou digne de tant d'efforts répugnants." Peter Sotos
La soirée se poursuivra par un concert de Pita (Peter Rehberg)
(entrée 7,5 et 5 euros - www.editions-desordres.com/actu/actualites_sotos.php)
• Mardi 26 avril 2OO5 à 21H02.
Le Radeau…Du Retour.
la rue ...le cirque...le music-hall...
Soirée exceptionnelle autour de la musique tzigane de Eddy Ferret trio avec: Michel Fages, Christa et Otto Wessely, Davis Bogino, Howard Cohn, Les Cousins, Hélene De Vallombreuse, Max Le Riochet, Nino Montalto
le prochain rendez-vous aura lieu le 31 mai 2005.
(Participation : 7,5O euros - A partir de 19h3O, on y boit, on y mange - Site web: www.zebreapois.com - Vu le nombre limité des places, réservez la soirée au O1 43 36 1O 68 et venez avant 2Oh3O.)
Avec l’aide du Centre culturel de Champigny-sur-Marne
Malheureusement Arthur Doyle a dû être hospitalisé, victime d'une crise d'asthme aigu, on l'a appris aujourd'hui, lundi 25. Seul le Alan Silva Trio jouera ce soir-là, pour une représentation acoustique.
Dernière minute (mardi 26) Le concert est totalement annulé.
• Mercredi 27 avril 2005 à 20h30
Alan Silva
( contrebasse) + Arthur Doyle ( tenor sax, flute, voix)
Voici une chance rare de voir deux figures légendaires du mouvement free jazz. Ils n'ont pas joués ensemble depuis au moins 25 ans !
Alan Silva
Polyinstrumentiste (contrebasse, violoncelle, violon, claviers...), Né aux Bermudes en 1939, Alan Silva s'est produit aux côtés des principales figures du free jazz, de Albert Ayler ("Love cry", 1968), à Bill Dixon en passant par Cecil Taylor ("Unit structures" et "Conquistador !" en 1966), Archie Shepp ("Poem for Malcom", 1965) et Sun Ra. En 1970, il fonde avec Muhammad Ali, Frank Wright et Bobby Few "The center of the world", un collectif destiné à la publication de leurs enregistrements communs. Catalyseur d'énergie, Alan Silva réunit périodiquement le Celestria Communication Orchestra, sorte de All Stars de l'avant-garde du moment, pour des improvisations collectives auxquelles ont participé  Anthony Braxton, Archie Shepp, l'Art Ensemble Of Chicago, Steve Lacy, et Arthur Doyle. Pédagogue, il est le fondateur à Paris de l'Institut Art Culture Perception (iacp), où il enseigne pendant une dizaine d'années. Discographie complète www.center-of-the-world.de/
Arthur Doyle
Arthur Doyle incarne l'essence même de "l'esprit libre", comme il avait l'habitude de dire : "Je suis le roi de mon monde". Né à Birmingham, Alabama dans les années 40 (le lieu de naissance de Sun Ra : "La ville magique"). Il part à NYC vers la fin des années 60 où il a joué avec les chats les plus sauvages du mouvement free jazz : Milford Graves, Noah Howard... Son lp "Alabama feeling" est par beaucoup considéré comme une pièce essentielle ( ce disque fait parti des 10 meilleurs albums de free jazz pour Thurston Moore ( Sonic Youth)). Récemment il a joué en  duo avec le batteur Sunny Murray et est apparu sur le label italien Qbico pour un duo avec le batteur afro-américain Hamid Drake et avec son "Electro acoustic ensemble" où il a cassé la frontière entre le jazz et la musique électronique... Interview : worshipguitars.org/arthurdoyle/ - (entrée 8 euros)