Les Voûtes 75013 Paris Les Frigos
> Archives > Projets > L'association > Liens > Contact
| Avril 2008
• Samedi 5 avril 2008 à partir de 16h00.

TAMPOPO fête KAZUO HARA
http://tampopo.hautetfort.com/

"Je fais des films pleins d’amertume. Je hais la société traditionnelle."

Documentariste rare, Kazuo Hara scrute le monde avec la même hargne depuis plus de 30 ans.
Trois films-gifles seront présentés le 5 avril 2008 aux Voûtes dans le cadre du Week-end Japonais.

— 16H00
Sayonara CP (1972)
Goodbye CP (82 min)
Résumé :
Première réalisation de Kazuo Hara, Goodbye CP s’attaque aux tabous du handicap. Tourné avec un groupe d'individus atteints de paralysie cérébrale, Goodbye CP est aussi un chant sur la liberté et sur la diversité.

— 18H00
Gokushiteki erosu: Renka 1974 (1974)
Mon Eros très privé (98 min)
Résumé :
Hara s'intéresse là à ses rapports avec son ex-compagne Miyuki Takeda, féministe radicale. Portrait cinglant et sans concession sur le couple, la famille, l'amour, la sexualité, dans le Japon des 70's.

— 20H00
Yuki Yukite shingun (1987)
L’Armée de l’empereur s’avance (122 min)
Résumé :
Hanté par la guerre, le vétéran Okuzaki dénonce les faits et les responsabilités refoulées de ses supérieurs et notamment de l'Empereur, "le plus grand lâche du Japon". De la bombe !
(Entrée 3 euros)

• Dimanche 6 avril 2008 à partir de 15 heures.

IT CAME FROM JAPAN
Après-midi Rock'en scope

Projections et concert :
ROCK’N’TOKYO - Pamela Valente - 2006 - France - 90 mn.
Japonais - sous-titrage en français - couleur.
« Un portrait de cette incroyable ville à travers le rock, avec les groupes Guitar Wolf, The 5678’s, les Jet Boys, et Nine. Un style de vie et un genre musical découverts par les Japonais pendant l’occupation américaine après la Seconde Guerre mondiale. Dans cette société bien ordonnée, il existe malgré tout un monde underground. C’est ce Tokyo-là que je montre dans mon film. » Pamela Valente.
En présence de la réalisatrice Pamela Valente

— Un concert à ne pas manquer dimanche aux Voûtes,
les "5678's" http://www.youtube.com/watch?v=FfRM2FVIntk

Rock'en scope - visual soundPLOITATION
live.res@voila.fr
rockenscope@voila.fr
http://rockenscope.monsite.wanadoo.fr
http://rockenscope-english.monsite.wanadoo.fr
http://www.myspace.com/rockenscope
( Entrée 8 Euros ).

• Vendedi 11 avril 2008 à 20h30.

Sophie aime les Voutes

Un vendredi par mois, Sophie invite ses copains à venir présenter leurs devoirs aux voutes. www.sophieaime.com
Sophie accueille l'un des groupes phares de la 
scène jazz londonienne représenté par le collectif loop ;
Fraud (uk)
james allsopp sax
tim giles batterie & electro
stian westerhus guitare baryton
philip hochstratte claviers
ben reynolds batterie
www.fraudmusic.co.uk
+
— Le bruit du [sign]
nicolas stephan sax
jeanne added voix
julien rousseau cuivres
julien omé guitare
théo girard contrebasse
sébastien brun batterie

zak cammoun mise en son
pierre constantin dessins
johann verspuy photographies

Le bruit du [sign] réunit 6 musiciens autour de Nicolas Stephan, saxophoniste, compositeur et d'un projet musical ambitieux.
Une voix, une trompette, un saxophone, une guitare, une contrebasse et une batterie se fondent en une sonorité et un langage toujours plus actuel. 
L'écriture musicale particulière et originale (primée au concours national de jazz de la défense en 2006) laisse la place aux individualités d'exprimer leurs accords et désaccords. Nos influences oscillent d'Henry Threadgill et Tim Berne à Léo Férré en passant par l'idée qu'on se fait d'un vrai groupe de rock avec de beaux cheveux.
Le bruit du [sign] où le son des gestes, là où le fond et la forme se confondent.
Nous aimerions être lus d'autant de manière qu'il y a d'auditeurs.
( P.A.F. : 7 euros - Infos : sophieaime@lebruitdusign.com - www.lebruitdusign.com/ )

• Vendredi 25 avril 2008 à 20h00.

Ali-Fib présente :
Rhys Chatham (guitar trio) (US, table of the elements)
Helhesten (UK, psykick dancehall, discos compulsivos)
Spoono (UK, woodland, mandolin, no statement)
Chora (UK, 267 lattaajjaa, curor, singing knives)
(flyer par Nur Abbas & Agatflo)
www.rhyschatham.net/
www.rhyschatham.net/rccomsite/
www.myspace.com/rhyschatham
www.myspace.com/chora
www.myspace.com/wearehelhesten
www.myspace.com/spoonowoolfe
Soirée d'anthologie aux Voûtes avec le père de la no wave  Rhys Chatham qui vient exécuter sa pièce historique Guitar Trio. Pour ouvrir les hostilités, trois formations anglaises pour un concentré de découvertes : Spoono aka Jack Allett (digne représentant de l'école de folk fingerpické anglais), Helhesten (quintet d'improvisation comprenant des membres de Towering Breaker, Axis Mundi, ….) et Chora (trio originaire de Sheffield parti de jams psychédéliques guitares/batterie en 2004 et aujourd'hui passé maître dans l'usage de field recordings, d'électronique cheap et d'instruments détournés, bricolés, préparés, .....).
Un peu d'histoire pour rafraîchir la mémoire ne peut faire de mal à personne :
Compositeur, guitariste et trompettiste new-yorkais résidant en France depuis 1987, Rhys Chatham pourrait être l'homme des « orchestres pour guitares », ce pour quoi du moins le grand public le connaît sans doute le mieux : souvenez-vous du concert pour 400 guitares au Sacré Cœur à l'occasion de la Nuit blanche 2005, c'était lui. Le travail de Rhys Chatham ne peut cependant se résumer à ces symphonies de guitares (qui ont eu une influence décisive sur son frère d'armes Glenn Branca). Le parcours de Chatham démarre en effet au début des années 70 aux côtés de… La Monte Young et Glenn Gould, dont il est l'accordeur de piano.
Il étudie ensuite aux côtés d'un pionnier de la musique électronique, Morton Subotnick, et du minimaliste Tony Conrad, avec qui il forme un groupe. En 1971, alors qu'il n'a pas encore 20 ans, Chatham fonde et dirige la programmation musicale de The Kitchen à Manhattan. Ses premières compositions comme Two Gongs (1971) s'inspirent encore largement du travail de La Monte Young et d'autres minimalistes, même si ses oeuvres gagnent rapidement en « importance ». Sur scène, il travaille avec Maryanne Amacher, Robert Ashley, Philip Glass, Meredith Monk, Pauline Oliveros, Steve Reich mais aussi Brian Eno, Robert Fripp, John Lurie et Fred Frith. Rien de moins. Il collabore encore, surtout dans les années 1980, avec les plasticiens Robert Longo et Joseph Nechvatal.
A partir de 1977, après avoir assisté à l'un des premiers concerts des Ramones, Chatham voit son travail marqué au fer rouge par le punk. Il prend alors directement part à l'émergence d'un courant musical que la critique baptise en 1978 no wave. C'est cette année que Chatham commence à jouer à Manhattan Guitar Trio avec entre autres musiciens, Glenn Branca et Nina Canal (du groupe Ut). Pendant cette période, il compose plusieurs oeuvres pour de grandes formations de guitares (au sein desquelles on retrouve un certain Thurston Moore), comme Drastic Classicism en collaboration avec la danseuse Karole Armitage. En 1983, Chatham commence à étudier la trompette, instrument qu'il n'a depuis jamais abandonné. 
En 2002, le label Table of The Elements exhume en un coffret de 3 cds et un livret abondamment documenté, le travail de Chatham : An Angel Moves Too Fast To See : Selected Works 1971-1989. En 2007, Chatham part en tournée montrer Guitar Trio, rebaptisé G3 avec l'adjonction de nouveaux instruments. Chaque performance, réalisée autour de lui avec des musiciens locaux (entre 6 et 10 guitaristes, un bassiste et un batteur) consiste désormais en une pièce de 2x20 minutes, accompagnée des slides de Robert Longo, Pictures for Music, réalisés par le plasticien en 1979. Parmi les musiciens temporaires de G3, on compte les membres de Sonic Youth, Tortoise, Godspeed You ! Black Emperor, Hüsker Dü, Brokeback, Lichens, Town & Country, Bird Show,  …
Aux Voûtes, Chatham réalisera le Guitar Trio, aux côtés de Nina Canal elle-même, mais aussi Ramuntcho Matta, Sophie Valet, Christian Bouyjou et Jean-François Pauvros à la guitare, Nicolas Hess à la batterie et Francis Piérot à la basse.
"If the most pure rock'n'roll is all about excess, emancipation, and sexuality, then 55-year-old Parisian composer Rhys Chatham makes Mick Jagger seem like a Sunday school teacher (...) For too long, Chatham's massed guitars have been a footnote to those of the more famous Glenn Branca. But Branca--- like Sonic Youth's Lee Ranaldo and Thurston Moore, Swans' Michael Gira and Jonathan Kane, and the Modern Lovers' Ernie Brooks, many of whom appear here-- was an early student of and member in Chatham's New York ensembles. This exhausting, exhilarating collection, though, should confirm both Chatham and "Guitar Trio" as staples in the rock and 20th cenury composition canons. At the very least, it proves that Chatham-- also significant for his curatorial role at New York's The Kitchen in the 70s and in the establishment of No Wave later that decade-- fucking rocks.
When considered alongside Chatham's statement that he can teach anyone this piece in an hour, such variety is exhilarating. "Guitar Trio" was composed after Chatham, then a New York composer taking a somewhat academic approach to minimalism, saw the Ramones play CBGB. Their music shocked him into redirecting his sonic approach within his own pre-existing ideas. The result is glorious, one-chord, electro-orchestral, garage-band minimalism. Anyone can learn this music. Anyone can play this music. Anyone can enjoy this music, rhythmically and tonally electrified as it is. This is a popular inroad for both understanding and participating in sound fields generally relegated to academia. "Guitar Trio" suggests infinite possibilities for this music, for all music, really: If you can combine basic "punk" ideas with basic "classical" ideas to create something that will forever alter the shape of both memes (see Sonic Youth and Glenn Branca), what can't you do?"
-Grayson Currin, March 11, 2008 (Pitchfork Media)
( Entrée 10 euros - www.myspace.com/alifibgigs - www.myspace.com/sowiesogigs )