Les Voûtes
> Archives > Projets > L'association > Liens > Contact
| Décembre 2006
• Vendredi 1er décembre à 20h30.

Soirée Sophie aime les Voûtes
Le Bruit du [sign] invite à jouer avec lui Eve Rissler.
— Eve Rissler Solo

Eve Rissler : piano, flûte traversière, gameboy, synthé, tourne-disques, toy piano, mélodica, voix, sèche-cheveux et autres sifflets, sifflots, ciboulettes, ciboulots, poils aux rots. 
Eve a grandi dans la famille des cordes frappées. Paf ! Aïe ! schtrrounk ! Ouïe ! Et des vents. Pffffft ! Merde ! FFt ! Aaah !
Elle s'est baladée dans le classique, le contemporain puis le jazz et les musiques improvisées. 
Pour le festin des Voûtes, elle propose quelques petites compos-muze-gueule.
Le Bruit du [sign]
Nicolas Stephan (saxophone), Jeanne Added (voix), Julien Rousseau
(trompette), Julien Omé (guitare), Théo girard (contrebasse), Sébastien
Brun (batterie).
Le Bruit du [sign] réunit six musiciens autour de Nicolas Stephan,saxophoniste compositeur et d'un projet musical ambitieux. Le sextet fait ses premiers concerts à la fin 2003 au Studio de l'Ermitage et aux Voûtes à Paris. L'écriture musicale particulière, primée au concours national de Jazz de la Défense 2006, laisse la place aux individualités d'exprimer leurs accords et désaccords.
Ses influences oscillent d'Henry Threadgill et Tim Berne à Léo Ferré en passant par l'idée que l'on se fait d'un vrai groupe de rock avec de beaux cheveux.
Le Bruit du [sign] explore le son des gestes, des signes, des traces, des langages et les conflits du rythme.
( P.A.F. : 7 euros - Infos : sophieaime@lebruitdusign.com - www.lebruitdusign.com/ )

• Dimanche 17 décembre 2006, de 17h00 à 23h00.

Butô et improvisation libre.
"Sharing our love and tears with all"

Au bout d'une année 2006 jalonnée d'événements politiques meurtriers, comme le conflit au Moyen-Orient, une douzaine d'artistes libanais, français et japonais ont souhaité se regrouper, pour partager leurs douleurs, mais aussi leur espoirs pour un monde plus humain.
Une rencontre originale autour de 12 danseurs et musiciens pratiquant l'improvisation dans leur approche artistique.
Diverses dispositions de l'espace de la voûte du centre et ainsi que des combinaisons d'artistes prévues à l'avance ou tirées au sort sur place sont proposées.  
La durée de chacune des interventions peut varier de 20 mn à 1h, voire plus.  
Certains artistes ont déjà collaborés, d'autres travaillent ensemble pour la première fois.
Le Butô créé par Tatsumi Hijikata et Kazuo Ohno à la fin des années 50 puise ses influences originelles dans les écrits d'Antonin Artaud, Georges Bataille, D.A.F de Sade, Mishima mais aussi dans l'expressionnisme allemand. Certains l'interprètent comme une violente réaction et une contestation artistique face à l'horreur du désastre atomique de Hiroshima et Nagasaki ainsi qu'à l'occidentalisation du Japon, d'autres, y voient simplement la mise en scène d'un théâtre de la cruauté sans concession.
Le Butô n'est pas une danse traditionnelle japonaise, il puise simplement certains de ses attributs dans le théâtre Nô (typiquement, la poudre blanche qui enduit le visage ou le corps, les mouvements lents, etc), le mime et d'autres formes artistiques. … Depuis sa création le Butô, a évolué par bien des aspects et s'est exporté dans le monde, tout en demeurant une pratique intimiste. Il y aujourd'hui presque autant de conceptions de Butô que de danseurs.
La spiritualité, la transe et la liberté qui accompagnent chacune des performances font du Butô un art essentiel, qui nous met face à nous-même, ici et maintenant.
L'improvisation musicale libre convient particulièrement au Butô. Les interactions spontanées qui s'établissent entre danseurs et musiciens donnent à voir et à entendre des situations d'accords, de conflits, d'harmonie, de refus ou de confrontations… tout le long du spectre des possibles.
Danseurs :
Gyohei Zaitsu – Japon -
Maki Watanabe – Japon -
Atsushi Takenouchi – Japon
www.omnisound.jp/Jinenco/
Yuko Ota – Japon
millenary-euphoria.net/ - www.transe-mutants.net/
Ishihara Takayuki – Japon -
Jean Daniel Fricker – France
www.jonglorsion.com/
Musiciens :
Sharif Sehnaoui – Liban -  Guitare
www.sharifsehnaoui.com/
irtijal.blogspot.com/
www.dt-bs.com/fr.php3?id_article=18 - www.irtijal.com/
Christine Sehnaoui – Liban – Sax Alto
www.dt-bs.com/fr.php3?id_article=18
Hiroko Komiya – Japon - Flûtes, percussions, cloches, chant
www.omnisound.jp/Jinenco/
Jassem Hindi – France – Electronique
www.zwyx.org/mill/main/index.php
Jean Bordé – France – Contrebasse
Pascal Battus – France – Guitare amplifiée et objets - eyear.free.fr/artistes/battus.html
( Entrée P.A.F 10€. Les portes ouvriront à 17h et le spectacle débutera à 17h30. Une restauration est proposée sur place.
Pour tout renseignement, Georges Karam : 06 08 25 88 32 - geokra.blogspot.com/ )


• Le lundi 18 et mardi 19 décembre 2006 à 20H32.

Le Radeau ... Circus, la rue ... le cirque... le music-hall...
En attendant un nouveau port d'attache, le Radeau revient avec ses bouées de sauvetage dans une version "cirq'onscrite" et concentrée dans la petite salle des voûtes.
Avec René Miller's Wedding Band, le Mime Daniel, Davis Bogino, Les Mangeurs de Lapin, Hélène de Vallombreuse*, Bébel, Dom-Dom, Jean-Paul Hubert, Mimosa*, Carmelo**, Nino Montalto.
* lundi 18, ** mardi 19.
(Participation : 7,50 euros. A partir de 19h30, on y boit, on y mange. La réservation devient particulierment nécessaire ! au 01 43 36 10 68 et venez avant 20h30. Avec l'aide du Centre culturel de Champigny-sur-Marne - http://www.zebreapois.com ).