Les Voûtes 75013 Paris Les Frigos
Programme > L'association > Archives > Photoblog > Contact




PROGRAMME




Juin 2012

Du 1er au 3 juin 2012 de 14h00 à 20h00


A l'occasion des Portes Ouvertes des Frigos, en partenariat avec les Voûtes, Hélène Larish présente Henri-Georges Vidal sculpteur.
Vernissage le jeudi 31 mai à partir de 19h00.
Le sculpteur sera aussi présent le dimanche 3 juin.
(Entrée libre)

Juin 2012

Mardi 5 juin à 20h00

Après la radio, le Ville Monde Saint-Denis de la Réunion s'étire.
C'est-à-dire :
Partant d'un documentaire radio tourné en plein Océan Indien en novembre, monté en plein Paris en janvier/ février, et diffusé sur France Culture en mai,  nous tenterons d'arriver encore à autre chose.
Un salon d'écoute avec ou sans les yeux, où l'on vous fera entendre des sons et des chanteurs  où l'on vous fera voir des images,  où l'on lira des textes traits d'union entre ici et là-bas.
(Entrée llibre - restauration sur place)

Juin 2012

Mercredi 13 Juin à 20h00

Histoire, Mémoire, Retour
Projections
Abraham Ravett, Baba Hillman, Michael Rice.

Ce programme centré sur les notions de mémoire et de retour, se propose de faire découvrir les films de trois artistes d'Amherst, Massachusetts au travers d'œuvres variées mêlant double projections, performance et found footage. Comment le corps expérimente-t-il la mémoire ? Comment la mémoire devient-elle expérience du corps ? Comment déchiffrons-nous ou interprétons-nous les cartes visibles et invisibles que la mémoire, le paysage et le retour tracent sur le corps ?

— Abraham Ravett est né en 1947 en Pologne, a grandi en Israël et s'installe à New York en 1955. Il vit et réalise ses films à Amherst depuis trente ans. Il a reçu le premier prix à la Biennale de Venise et à l'Ann Arbor Film Festival. Ses films ont été présentés au Musée d'Art Moderne, à l'Image Forum à Tokyo, à l'Anthology Film Archives de New York, Scratch Projection, à la Cinématheque de San Francisco, et au L.A. Forum.
http://faculty.hampshire.edu/aravett/

— Baba Hillman
a grandi en Venezuela, au Mexique et au Japon. Ses films ont été présentés au Musée d'Art Contemporain de Los Angeles, à l'Anthology Film Archives de New York, à l'ICAIC (la Havane), aux Rencontres Paris/Berlin, et à l'European Media Art Festival (Osnabrück.)
http://helios.hampshire.edu/~bhhCS/

— Michael Rice
est un jeune cinéaste qui travaille à Amherst. Son film sera présenté en France pour la première fois.

THE GRAVITY OF OUR WAKEFULNESS
Michael Rice
2011 / 16 mm double projection / coul-n&b / son / 13'
Sensation de chute, mémoire d'un saut du pont du North River – le moment d'apesanteur au-dessus des eaux noires du fleuve. Hommage à Robert Seydel.

DECROUX'S GARDEN
Baba Hillman
2012 / 16 mm / coul / sil / 4'00
Un retour, une figure de la disparition.

AND THEN…
Abraham Ravett
2002 / 16 mm / coul-n&b / sil / 6' 00
Se retourner, regarder le passé et, rétrospectivement, se demander «Que s'est-il passé ?»

NON-ARYAN
by Abraham Ravett
2009 / 16 mm / coul / sil / 12'00
Portrait d'un "non-Aryen" arrivé à New York en 1955.

NOTES FOR A POLISH JEW
Abraham Ravett
2012 / 16mm / coul / sil / 8'
Si son père n'était pas mort à soixante quatorze ans, ce film aurait pu être une réponse à la ville ou en 1944, il a vu sa famille pour la dernière fois. Filmé dans les années 80 à Lodz, en Pologne.

(Entrée : 5 euros)





Juin 2012

Lundi 18 juin 2012 à 20H30

Projections

DIE FRAU (17 mn) Directed by Régina Demina

THE SHAPE OF ART TO COME (43 mn) Directed by Julien Levy

(Entrée libre)


Juin 2012

Lundi 25 juin 2012 à partir de 19h30

ADDOR vous invite à une rencontre/écoute autour du travail d'Anne LHIOREAU, qui viendra partager son expérience de réalisatrice de l'émission « Interception », magazine de grand reportage de France Inter.

Le son comme élément signifiant au même titre que les témoignages et interviews est une des grandes qualité de cette émission qui, « place l'homme et l'auditeur au cœur de la réflexion sur notre histoire quotidienne, au bout de notre rue ou à l'autre bout du monde.»

« Interception «  a été récompensée en 2011, lors de la remise des Prix Italia, du Prix Spécial du Président de la république Italienne, pour l'émission «  Hors les murs «, un reportage de Cyril Graziani prise de son Eric Damaggio, mixage Alain Joubert, réalisation Anne Lhioreau.

Anne Lhioreau a étudié le cinéma (cadrage et réalisation) à l'INRACI, L'Institut National de Radioélectricité et Cinématographie de Bruxelles.
Après avoir travaillé dans le cinéma, (documentaires et fictions) :
l'heure ou les grands fauves vont boire de Pierre Jolivet
Anton webern de Thierry Knauff
Egidio Costantini, Il Maestro dei maestri, Anne Lhioreau & Thierry Knauff
La reine blanche, Anne Lhioreau
ainsi que films industriels, clips et courts-métrages.

Elle entre à la rédaction de France Inter en 1992, comme assistante CDD, puis collabore au magazine de la rédaction « Le Choix d'Inter » a partir de 1996.
En septembre 1999, elle devient réalisatrice de l'émission « Interception », créée par Simon Tivolle en remplacement du « Choix d'Inter ».
(Entrée libre)

Juin 2012

Vendredi 29 juin 2012 à 21h00

Concert Plastic ArtKestra

Sous la houlette d'Antoine «Toto» Rossi, plasticien et musicien, ce collectif formé d'une dizaine de cuivres et d'un trio rythmique électrique vous propose un répertoire original…
Brassage hétéroclite de tempis et harmonies évoquant une musique naïve inspirée d'un folklore imaginaire oû décors et costumes plastiques viendraient mettre en images la partition…

(Entrée 7 euros)


Juillet 2012

Mardi 3 juillet 2012 à 20h30

Vertiges de l'image

— Les Phonogénistes
Electroaccoustique improvisée
Laurence Bouckaert
Pierre Couprie
Francis Larvor

— Antonio de Sousa Dias
Synthèse vidéo

(Entrée 7 euros — Entrée + DVD 15 euros)

Du jeudi 19 juillet 2012 au samedi 21 juillet à 21h00

Une manifestation organisée par Le Balcon en partenariat avec Les Voûtes et Paris quartier d'été.

Pourquoi se pencher sur le Balcon ? Pour sentir l'arrivée d'un air nouveau et être aux avant-gardes de ce que l'on verra bientôt venir. Ce collectif de jeunes musiciens enthousiastes, adoubé – excusez du peu – par Pierre Boulez – refuse les frontières entre musique classique et contemporaine, entre concert et expérience. Démonstration d'un éclectisme revendiqué avec les créations de deux jeunes compositeurs colombiens.

— Jouer aussi bien Fauré que Stockhausen, interpréter Mahler sur des instruments sonorisés… Pourquoi pas ? Compositeurs, instrumentistes, chanteurs ou ingénieurs du son, les membres du collectif Le Balcon ont l'âge des audaces et la culture des rébellions. Pour preuve, c'est sous les Voûtes de l'ancienne gare frigorifique de Paris-Ivry, un lieu arty intrigant et peu dévolu aux concerts classiques qu'ils ont décidé de se présenter deux créations non moins étonnantes.
— La première, composée par Pedro Garcia Velasquez, s'intitule Plip, et s'inspire de l'une des nouvelles du Livre de sable de Jorge Luis Borges, Utopie d'un homme qui est fatigué, esquisse mélancolique d'une autre société possible. "Pièce audiovisuelle en deux parties pour 9 instruments acoustiques, électronique et installation vidéo", Plip jette les bases d'un lieu fantastique, où la perception et la mémoire du spectateur sont sans cesse mise en doute. Qu'a-t-on vraiment vu, entendu ? Et est-ce seulement important de le déterminer ? Comme l'écrit Borges : "Personne maintenant ne s'intéresse aux faits. Ce ne sont que de simples points de départ pour l'invention et le travail de l'esprit."
— L'autre pièce, L'Enfer musical, Trois monologues, de Marco Antonio Suarez Cifuentes et Emilie Aussel, est un opéra construit comme une fiction poétique, proposant, dans trois espaces différents, trois regards sur une même femme, représentée par trois chanteuses différentes. Cette femme aux multiples visages, c'est la poétesse argentine Alexandra Pizarnik, dont L'Enfer musicaldessine un portrait en mouvement. Ses poèmes et journaux, écrits entre 1954 et 1971, révèlent un regard acéré sur le monde, tantôt lumineux, tantôt sombre, évoquant aussi bien Robert Walser que Franz Kafka. La forme se fait ici l'écho de ses interrogations par un jeu de décalage et de démultiplication des points de vue, suivant le flux et le reflux d'une pensée qui virevolte sur elle-même… Jusqu'à s'interroger : "Si je suis folle, pourquoi est-ce je me plie aux conventions ?"

www.lebalcon.com

Distribution
Compositeurs : Pedro Garcia-Velasquez ; Marco Suarez Cifuentes
Réalisateurs vidéo : Luis Nieto, Emilie Aussel
Direction musicale : Maxime pascal
Direction technique : Florent Derex

Soprano colorature : Elise Chauvin
Soprano lyrique : Olivia Stahn
Mezzo Soprano : Camille Merckx
Flûte / flûte alto : Claire Lûqiens
Flûte 2 - Julie Brunet-Jailly
Clarinette basse solo : Ghislain Roffat
Saxophone baryton / alto : Juliette Herbet

Percussion 1 : François-Xavier Planqueel
Percussion 2 : Adrien Pinot
Guitares : Gianni Caseroto
Violon 1 : You-Jung Han
violon 2 : Valentin Brucke
Alto 1 : Aurélie Deschamps
Alto 2 : Grégoire Simon
Violoncelle : Askar Ishangaliyev
Contrebasse solo : Nicolas Crosse
Clarinette sib - Ghislain Roffat

Régie générale : Baptiste Joxe
( Pass 3 soirs :
http://www.quartierdete.com/programme/spectacles/?id=858)