Les Voûtes
Archives > Projets > L'association > Liens > Contact
| Juin 2005

• Jeudi 2 et Vendredi 3 juin 2005

Concert :
Ouverture des portes à 18h 30,
Les Phonogénistes (Laurence Bouckaert, Pierre Couprie, Francis Larvor) + Laurent Golon présentent Improvisations 3° à l'Est
avec Patrice Cazelles, Anita Glodek, Jean-Serge Beltrando et Jean-Marc Chouvel
_Jeudi 2 juin 20h30 :
Le Mur du Fond, Électro-poèmes improvisés par Patrice Cazelles et Francis Larvor.
Parti(e)s de Plaisir n°4, improvisations musicales + sculptures-machines, par les Phonogénistes + Laurent Golon.
_Vendredi 3 juin 20h30 :
Le Vocalistic Laptop Orchestra, improvisé par Anita Glodek, Jean-Serge Beltrando et les Phonogénistes.
Ciné-concert, l’Homme à la caméra, musique improvisée par les Phonogénistes sur le film de Dziga Vertov.
Avant, entre, et après les spectacles : Mécaphonies, improvisations méta-harmoniques, par Jean-Marc Chouvel et Laurent Golon.
(entrée : 1 jour, 10 euros; réduit 7 euros - 2 jours, 15 euros; réduit 10 euros)

• Lundi 6 et mardi 7 juin 2005 à 20h30

Concerts "Soirée Inouïe"
Inouïe a été créée en 1999 par Thierry Balasse afin d’explorer différents sentiers de la création sonore et musicale, par la production et la réalisation phonographique, la création sonore au service du théâtre, la création musicale électroacoustique et l’assistance technique pour divers musiciens tels que Pierre Henry, Benoît Delbecq, Dominique Pifarély, Pablo Cueco, ou Christian Zanési. En résidence à La muse en circuit (dirigée par David Jisse), Thierry Balasse a conçu le spectacle « Le mur du son » qui tourne en France depuis deux saisons
Par ailleurs, sur l’impulsion de Sylvain Kassap avec qui il a créé la pièce « Un autre voyage » sur une commande de Radio France pour le festival Présences en 2004, il développe un travail de traitement électronique en direct en concert s’appuyant sur les plus anciennes techniques de traitement réalisées avec les moyens d’aujourd’hui. C’est cet aspect de son travail en partenariat avec d’autres musiciens et chercheurs sonores qu’il présente ce soir.
Vortices : avec Frédéric Nogray, les deux franc-tireurs du larsen exploreront ce soir les qualités acoustiques de la voûte dans une improvisation sans filet, mettant en résonance un filtre analogique et la salle elle-même...
Kasba : avec Sylvain Kassap aux clarinettes, un duo en interaction directe, une production sonore ne s’appuyant que sur la captation des sons issus des clarinettes de Sylvain, avec un ordinateur vide de tout son au départ de la session, et avec des systèmes de traitement mettant en jeu un véritable geste musical en cours de recherche.
B.I.M.S. : avec Eric Groleau aux percussions, c’est la rencontre du batteur et mixeur, quand la percussions devient résonances sonores inouïes, que les gants de captation deviennent sources rythmiques et que se mêlent aux improvisations des voix anciennes enregistrées semblant jouer avec les musiciens.
2 faces : avec Vincent Dupont, un duo initié par Vincent lors de la création de son spectacle « Jachères », qui se prolonge aujourd’hui et explore l’infime, l’intime, le cri retenu, le travail de la voix sous toutes ses facettes, inventant un nouveau langage, et venant se poser dans l’oreille du spectateur équipé d’écouteurs stéréophoniques…

• Jeudi 9 juin 2005 à 21h00

Festival HouseMoviesParty*
(projection de films fabriqués à la maison)
is back aux Voûtes.
Pour proposer vos films, contact e-mail: paravox@wanadoo.fr
avant le 27 mai !
*(l'authentique, le seul, l'unique !)

• Vendredi 10 juin 2005 – 20h00.

Rock’en scope show # 2
Frenchies do it better !
Projection de deux films français.
_La Brune et moi (1979) de Philippe Puicouyoul, un remake de la blonde et moi de Frank Tashlin avec Jayne Mansfield, où Gene Vincent et Eddie Cochran sont remplacés par des groupes rock français de l'époque Ici Paris, Taxi-Girl, Les Dogs, Marquis De Sade...
_Saloperie de rock'n roll (1979) de Jean-Noël Delamarre qui retrace l'explosion du rock français de la fin des années 70, avec Starshooter et Téléphone, plus concert d’un groupe surprise.
(entrée : 7 euros - infos et contacts : rockenscope@voila.fr - rockenscope.monsite.wanadoo.fr)

• Mardi 14 et mercredi 15 juin 2005

Concerts, expositions, projections de films et restauration mongole.
Résidence exceptionnelle de deux formations artistiques et musicales mongoles réputées : la troupe des Khan Bogd (musique mongole traditionnelle et revisitée, et danses du Tsam) & le groupe Altaï Khangaï (chant diphonique et vièle-cheval), invités par l'association URGA Guest house sous la yourte… avec le concours de Carthago Productions, musiques du monde.
_14 et 15 juin à 20h00 : ouverture des Voûtes au public, restauration mongole et buvette, expo, projections de films mongols
_21 h 30 : concert de Altaï Khangaï et Khan Bogd suivi des danses du Tsam dans le jardin des Voûtes
_23 h 45 : quelques projections de films.
Altaï Khangaï - Les deux membres du groupe Altaï-Khangaï, constitué en 1995, perpétuent une tradition musicale riche de plusieurs siècles. Ganbold Muukhaï Kholidog et Ganzorig Nergui Tchonos pratiquent l’instrument privilégié des Mongols, le morin khuur (violon cheval), et le chant diphonique : seuls quelques virtuoses maîtrisent à l’heure actuelle ces techniques vocales très anciennes.
Khan Bogd - Les Khan Bogd sont une troupe d’artistes mongols, âgés de 18 à 26 ans, pouvant aller jusqu'à plus d'une dizaine, parmi lesquels des peintres, des musiciens, des danseurs et même un contorsionniste… Le directeur de l'ensemble, Gankhuyag, sculpte les masques du Tsam. Leur notoriété est devenue assez grande, suite à 4 années de tournée en France chaque été, récemment ils ont joué devant l'UNESCO. Ils se déplacent, en véritables nomades, avec tout leur bric-à-brac mongol, expositions d'antiquités, de peintures, d'objets usuels, de masques rituels, des films, etc.
Films : Le Tamir Limpide, Tsogt Taïj, Chaarav, Les 5 Couleurs de l'arc en ciel… et divers reportages.
Attention : projection sans sous-titres, pour les images et pour le souffle...
Quelques résumés : "Le Tamir limpide" (Tungalag Tamir), réalisé en 1970 par R. Dordjpalam, dépeint la vie d'un éleveur emporté dans la tourmente des événements des années 1920 révolutionnaires. Le film met tout d'abord l'accent sur les disparités sociales de l'époque puis évoque dans une deuxième partie l'accession au pouvoir du nouveau gouvernement populaire. "Les Cinq Couleurs de l'arc-en-ciel" (Solonghiin tavan öngö), réalisé en 1979 par B. Nagnaidordj, retrace la vie du peintre Charav, comment il fut amené à peindre pour le Bogd Ghegheen et comment son plus célèbre tableau, "Trois journées mongoles", entraîna sa disgrâce. Ce film marque l'arrivée de la couleur dans le cinéma mongol. Lorsque le héros découvre le chemin du parti communiste, l'écran s'épanouit en couleurs, alors que son séjour auprès du Bogd Ghegheen était filmé en noir et blanc. "Selon la volonté du ciel" (Tengheriin sakhil), réalisé en 1991 par C. Djumdan, évoque des relations incestueuses entre enfants séparés depuis leur petite enfance. Le cinéma mongol de ces années-là se définit par des scenarii sinistres à l'atmosphère lourde : les relations sociales dénaturées (relations entre parents ou entre membres d'une même famille) semblent particulièrement inspirer les cinéastes. "Aldas", réalisé en 1994 par C. Djumdan. À travers la rencontre des traditions mongoles et de la modernité occidentale, l'auteur aborde les problèmes inhérents à l'émergence des nouveaux riches. La narration de la vie d'un jeune boxeur qui finit en prison révèle le désœuvrement de la jeunesse actuelle. À cette programmation s'ajoutent quelques courts métrages et autres documentaires originaux. Les films ne sont pas traduits en français, mais des résumés peuvent être distribués aux spectateurs qui le souhaitent. Plus d'infos sur les sites : Carthago Productions : www.carthago.org - Anda : www.anda-mongolie.com/actualites
( Entrée soirée : 10 €, PASS 2 soirs : 15 € - Restauration Plat mongol (beignets de viande vapeur ou frits) : 5 € - Dégustation de thé mongol : 1 € - Réservation possible par mail pour les soirées du 14 et du 15 mai sur : guesthousedeyourtes@free.fr)


• Jeudi 16 juin 2005 à 21h00

Concert
"Winter Family"(Isr. Fr.) est un étrange duo "spoken word" (anglais, hébreu) né en janvier 2004 de la rencontre entre Ruth Rosenthal (textes, voix) et Xavier Klaine (piano, harmonium).
Après la composition d’une pièce pour le Junior Ballet de Paris, après deux concerts inclassables à Gent et Tel Aviv, ils se produisent pour la première fois en France.
"Women and Children" (Usa. Can. Fr.), composé de Kevin Lasting, Olivier Robert, Jamie Moon et June Serwa ont sorti plusieurs albums sur les labels Attacknine Records et Hallso Records depuis 2001. Après une tournée mondiale en première partie de Catpower et un magnifique concert dans le cadre du festival "All Tomorrow’s Parties" organisé à Londres par V. Gallo, "Women and Children" nous offre d’entendre sa "pop sombre et baroque"(Libération). + DJ selectors ‘The Peals’.
(Entrée 7 euros - www.artdirection.com.au/images/wandc/default.html - www.attacknine.com - www.hallso.co.uk)

• 17 Juin 2005 à 20H30

Erratum aux Voûtes
Nø Pørnøise
//Errances de L'éros//
Poésie Pornoise/Interventions/Vidéos/Lovesexy Crashzone/..
Bernard Heidsieck (Lecture)
Charles Pennequin (Lecture)
Damien Bourdaud (Intervention+Vidéos)
Lov'corp [Thth+Marjolaine Sirieix] (Intervenfions)
Lucille Calmel + Antoine Boute (Lectures+Bruits)
Joachim Montessuis (Perturbations De Lectures+Bruits+Vidéos)
Sustained Silicon (Vidéos)
Girswholikeporno (Vidéos)
David Larcher (Vidéos)
Ariane Bart & Cucuclan (Intervention+Vidéos)
Raoul Beckman
Dj'ai Oublie Mon Nom
Dj Erratum
+ Dj ..
+ Books
+ Cuisine Futuriste!! (Recettes de Marinetti/Fillia)
(Entrée 8 euros - www.erratum.org)

• Samedi 18 juin à 20h00

"Free Secession # 1"
Concert d’improvisation libre par Yamauchi Katsura (Japon), saxophones sopranino et alto
Everything Liberation Front
Antoine Letellier : sax ténor, Nicolas Moulin : guitare, Yasô : percussions
_Yamauchi Katsura
Saxophoniste né à Beppu au sud du Japon (Kyûshû), Yamauchi est improvisateur et compositeur Il poursuit son chemin loin des écoles ou des chapelles. Il a formé de nombreux groupes d’impro au Japon dont Penampe ou Salmo band.
En solo, Yamauchi a élaboré un style très personnel puisqu’il joue parfois dans les rivières à Saumon au Japon. Ce rapport à l’environnement le place hors d’une perspective scénique étroite. Jazz animiste free ? Il a collaboré avec de nombreux musiciens de l’impro dans le monde. Otomo Yoshihide à dit de lui :« I am greatly refreshed by his energetic and confident performance. In the present situation of music, a free improvisation music seems to have established its various standard forms. But I'd like to emphasize strongly that Yamauchi stands aloof from such a tendency. »
_Everything Liberation Front
Le trio de free « Everything Liberation Front » est un groupe sécessionniste des scènes improvisées actuelles. Ils jouent soit dans des lieux non destinés à la musique (cave, forêt, appartement ), soit avec des danseurs butô. Ce soir, ils confronteront leur univers sonore avec celui de Yamauchi Katsura pour la première fois.
(entrée 8 euros)

• Vendredi 24 et samedi 25 juin

Chantier Public présente
Echafaudage(s) : concerts, troc & vente de disques.
un nouvel Echafaudage(s) s’installe aux Voûtes! laboratoire d’une scène émergente, où le post rock flirte avec la noise, la disco, l’electro.
Ouverture déjantée vendredi 24 juin à 19h00, avec la primitive disco de Lawrence Wasser (bruxelles). puis Ruby Redgun et Møller Plesset, pour une noise post rock de riche(s) inspiration(s).
Reprise à 15h00 samedi 25 juin, avec disco-babel maximum troc (troc de disques) + labels guests.
En live : le toy folk de Micusnule, le beatheadz de Minirépertoire, le projet électro noise Electro Mets Pas Tes Doigts Dans Tes Oreilles !, la western lo-fi de Callahan’s Bullit, l’électro subtile de Barry’s Electric Workshop (belfast) et Stuntman 5 en duo programmation-guitare-batterie.
( entrée : concerts vendredi & samedi 19h00 - 8 euros / samedi troc 15h00 - entrée libre)

• Mardi 28 juin 2OO5 à 21H02

Le Radeau du Retour.
la rue ...le cirque...le music-hall...
Soirée exceptionnelle autour de la musique de: RENE MILLER BAND
avec Francois Borie,Lucie,Mimosa,Désiré N'Goma,Pierre Fatus,Margot,
Hélene de Vallombreuse,Davis Bogino, Pipo Sosman et Nino Montalto.
(Participation : 7,5O euros - A partir de 19h3O, on y boit, on y mange - Site web: www.zebreapois.com - Vu le nombre limité des places, réservez la soirée au O1 43 36 1O 68 et venez avant 2Oh3O.)
Avec l’aide du Centre culturel de Champigny-sur-Marne

• Mercredi 29 Juin 2005 à 20h30

Ensemble Diffraction
RADIOS - échos du commencement
En 1963, Arno Penzias et Robert Wilson repèrent une fréquence à peine plus élevée que celles captées par nos postes radio, comme étant un écho du big bang : « l'éclat disparu de la formation des mondes ». Cette fréquence fossile est comparable au bruit blanc que l'on perçoit entre les stations de radio et à la « neige » que l'on peut voir sur un téléviseur déréglé.
C'est cette étrangeté que tente d’évoquer ce spectacle grâce à un dispositif de planétarium psychédélique explorant ces brouillages, signature du commencement, eux-mêmes parasités par les émissions de radio et de télévision, signatures du monde actuel qui en découle. Bruit blanc et neige vidéo sont donc à la fois le leitmotiv du spectacle et son matériau, formes et phrases en étant issues et y retournant.
Le tout est constitué d’une succession de tableaux explorant cette vieille opposition entre bruit et son, entre son et musique. Ce spectacle est également un spectacle sur la captation : bruit blanc ou ondes courtes à l’aide d’une antenne de radio, créer une fréquence grâce à un Thérémin (ancêtre du synthétiseur) ou contrôler un larsen à l’aide d’un micro se balançant devant une enceinte (le tout étant ensuite transformé par l’électronique live), tous ces gestes subtilement ressemblants sont inclus dans la scénographie.
Grégoire Lorieux  électronique et radio
Guillaume Lorieux : scénographie
Roland Pinsard : clarinette et radio
Thibault Walter : synthèse, microphone et radio
Wilfried Wendling : vidéo et télévision
(entrée 5 € - www.ensemblediffraction.com)