Les Voûtes
Archives > Projets > L'association > Liens > Contact
| Juin 2006

• Jeudi 1 et Vendredi 2 juin 2006 à 20h00.

En avant premiere du festival de Butoh, 
20H00 - Bacon r'us - 21H00 - Something in between

"La vie est une obsession, c’est pourquoi je l’aime" Francis Bacon
— 20H00 : " Bacon R’us "
Etes-vous déjà resté 30 mn dans la pénombre devant un tableau de Francis Bacon ?    
Rendre un hommage par la non-localité de l’image dansée, en ce sens il s’agit techniquement d’isoler "chaque figure, chaque comportement…"* ; isoler "... c’est obliger celui qui regarde à ne saisir qu’une forme à la fois pour ce qu’elle est, rien d’autre."* ; isoler présente l’un-possible accès à la jouissance de l’obsessionnel.  *(F. Bacon) 
Danse : Aimée Flexas, Yann van Steenbrugghe - Musique : Claude Parle, Wilfried Wendling
— 21H30 : " Something in Between"
"On appelle folie l'âme qui, ayant brisé ses chaînes, tente de se libérer pour s'échapper de cette prison qui la retient. Lorsque l'esprit lutte pour s'échapper de son corps et n'utilise pas correctement ses propres organes, on peut alors affirmer que c'est de la folie pure, sans aucun doute". Erasme de Rotterdam
Danse : Ivan Marasco, (Italie), Flavia Ghisalberti, (Suisse), Ezio Tangini, (Italie), Yann van Steenbrugghe, (France) - Bande son: Emmanuel Mieville, Lumières : Môh Aroussi, Régie son : Lionel Renault, Site web : Renaud Schweitzer, Production "UNDERSCORE" - http://sib.butoh.free.fr - P.A.F: 10 euros - Tarif réduit: 8 euros.

• Samedi 3 Juin de 18h00 à minuit.

Les curieuses soirées de MadameMacario.
De retour aux Voûtes, MadameMacario nous prépare encore une alléchante programmation musicante et bruitale.
La sélection sonique s'annonce de nouveau sous le signe de l'éclectisme électrique avec :
Against Me ! (http://www.againstme.net)
Ce sera la dernière date de leur tournée europérenne, car sachez que ce quatuor américain n'a de cesse de tourner, tourner, tourner. Pour fêter leur départ du vieux continent, ces punk-rockers balanceront leur folk dense et concerné, violent et sensible. Un ouragan scénique de sincérité et rage positive !
Soophie Nun Squad (http://www.myspace.com/soophienunsquad)
De la même ville que AGAINST ME! (Gainsville), cette troupe juvénile de débauche Hardcore, HipHop et Rock semble sortie tout droit du Muppet-Show. Dérision, déguisement, détournement, défoulement, ces 8 filles et garçons sont surtout des surprises à découvrir absolument!
Lavach (http://www.lavach.com)
3 hommes et 1 femme = chabadabada! Chansons balkanique-arménienne-des îles envoûtantes et aimantes!
Stanley Kubi (http://www.stanleykubi.org)
Les chouchous fousfous de MadameMacario avec un nouveau spectacle fièvreux et chaleureux!
Micusnule (http://www.myspace.com/micusnule)
Duo acousmique d'improvisation et autres bidouillages électro, oh! Décalage et potage seront au rendez-vous! (P.A.F. 10 euros - renseignements/réservations: madamemacario@free.fr)
PS : Réservations fortement conseillées en donnant votre nom, prénom et le nombre de personnes désirant découvrir cette curieuse soirée en soutien à l'association !aNGRr! l'ouverture d'un nouveau lieu associatif (ChezMOA) à Montreuil en Septembre 2006! Posez toutes vos questions à MadameMacario.

• Mercredi 7 juin 2006 à 20h00.

Kokeko présente
Concerts :

« OUSIA » création de Dror Feiler, interprétée par Kasper Toeplitz à la BassComputer
Dror Feiler solo, saxophone et dispositif électronique
Diffusions électroacoustiques :
Dror Feiler
Alexandre Yterce
« Commencements rythmés aux causes des airs »
« Commencements rythmés aux causes des feux »
Eric Cordier
« Breizhiselad »
Expositions :
Gunilla Sköld Feiler et Dror Feiler
Installation vidéo « Random »
Alexandre Yterce
Extrait de « Flammes de l’Aube » - 88 Visions de Shanghai
Stand
Revues Licences, RecordingOfSleazeArt, Prêle etc.
La création de OUSIA bénéficie du soutien de Art Zoyd.
( P.A.F 8 euros - Plus d’info : http://www.kokeko.net/prog_07_06_06.htm )

• Jeudi 8 juin 2006 de 19H00 à 22H00.

Une soirée organisée par "Les Apéros du Jeudi" pour réunir les créatifs et les boîtes de production.
Pour y assister vous devez vous inscrire sur le site : http://lesaperosdujeudi.pourquoitucours.fr/inscription.php
( P.A.F 3 euros Infos : lesaperosdujeudi@levidepoches.fr ).

• Samedi 10 et dimanche 11 juin 2006 de 14h00 à 23h00. 

Les Yeux dans le monde & Caméras émergentes présentent :
Itinerrance, festival autour de l'exil et des migrations.
Exposition photos : « Zone Frontière», Manon Ott & Grégory Cohen (Les yeux dans le monde).
Installation interactive & voyage sonore, Jocelyn Robert (Les yeux dans le monde / Fémis).
Projections :
— Samedi 10 juin
14h00 Etrange Etranger de Marcel Trillat & Frédéric Variot + Débat. 
15h30 Mémoire d'immigrés de Yamina Benguigui + Débat.
19h00 Derrière la Palissade de Séverine Vanel + Débat.
20H15 Petit à Petit de Jean Rouch.
22h00 Diaporama photo "Nationale Zéro" du collectif de photographes Tendance Floue suivi de courts métrages.
— Dimanche 11 juin
14h00 Ados d’ailleurs de Didier Cros + Débat.
15h30 Hommes au foyer de Emmanuelle Destremau et Clémentine Deroudille + Débat.
17h00 In this World de Michael Winterbottom.
18h45 Pour vivre j’ai laissé. Réalisation collective sur un projet de Bénédicte Lienard + Débat.
20H00 Caravane 55  de Anna Pitoun et Valérie Mitteaux + Débat.
21h30 Diaporama photo "Ma mère" de Farida HAMAK + Débats suivi de courts métrages.
( Programme détaillé avec présentation des films à télécharger sur le site (dans la rubrique "évènements") : www.lesyeuxdanslemonde.org/ - P.A.F 2 euros par jour).

• Mardi 13 juin 2006 à 20h00

Scratch Projection présente,
Séance spéciale GUY SHERWIN

Cette séance proposera de découvrir ou de redécouvrir le travail de l’artiste britannique, qui, pour cette occasion, a prévu la mise en place d’un dispositif original en rapport avec l’espace, mêlant installation, film et performance.
La projection aura lieu en la présence de l’artiste.
La programmation se déroulera en deux parties, l’une à 20h, l’autre à 22h.
— Guy Sherwin né en 1948, a étudié la peinture à la Chelsea School of Art dans les années 1960. Ses travaux filmiques, incluant souvent des éléments de performance et des formes sérielles, sont caractérisés par un souci constant autour de la lumière et du temps comme principes fondamentaux du cinéma. Ses travaux récents incluent des projections multi écrans ainsi que des installations présentées dans des galeries.
Pendant les années 1970, Sherwin a enseigné le développement à la « London Filmmaker’s Co-op », désormais le « LUX ». Ses films ont été diffusés en Angleterre et à l’étranger, dans le cadre des manifestations « Film as Film » (Hayward Gallery, 1979), « Live in Your Head » (Whitechapel Gallery, 2000), « Shoot Shoot Shoot » (Tate Modern, 2002), « A Century of Artists’Film & Video » (Tate Britain, 2003/04).
Son travail a également été diffusé sur BBC2, Channel 4 et ARTE. Il a également présenté son travail lors de prestation en solo à la cinémathèque de San Francisco, chez LUX à Londres, au Festival International du Film de Rotterdam ainsi qu’au forum des images de Tokyo.
Il vit à Londres, et enseigne dans différentes institutions : les universités de Middlesex, de Wolverhampton, et périodiquement à l’institut d’art de San Francisco.
Guy Sherwin aux Voûtes :
Pour ce projet, l’artiste a choisi d’utiliser la totalité de l’espace, et de s’inscrire dans les trois arches que comporte Les Voûtes.
— La première partie de l’événement se déroulera dans l’espace réservé à la projection cinématographique, dans l’arche centrale, pour un programme d’environ une heure, de films 16 mm qui seront projetés au moyen de deux projecteurs sur un écran simple.
Les films programmés pour cette première partie seront : At the academy, Sound Shapes, consistant en la revisite d’un travail réalisés dans les années 70, Cycles 3, Newsprin, Vowels & Consonants une projection performance réalisée avec Lynn Loo projettée à l’aide de 6 projecteurs, et enfin, Man with the miror.
Pour cette dernière production, Sherwin réalise un travail de performance où, à l’aide d’un écran comprenant une face blanche classique et de l’autre un miroir, il capture les images sur l’écran ou les projette par reflet dans l’espace de projection. Cette performance visuelle est accompagnée par un travail de redirection sonore en fonction de la localisation de l’image : le son circule, faisant écho à la mobilité de l’image.
— La deuxième partie de la programmation consistera principalement en la projection de The Train Film, avec un dispositif allant d’une à trois sources de projection, placées le long du côté droit de la salle pour ainsi projeter directement le film sur le mur opposé sans écran, l’image subissant ainsi une distorsion.
Pour clôturer cette séance, le film Paper Landscape sera projeté en utilisant un procédé se rapprochant de celui utilisé pour la performance de Man with the miror, avec trois miroirs réfléchissant l’image vers un quatrième écran blanc.
Enfin si les conditions extérieures le permettent, le film Flight sera projeté de la fenêtre de l’arche centrale sur le mur extérieur opposé, entre deux arbres.
Ce programme laisse entrevoir les caractéristiques sensibles et la finesse de l’œuvre de Guy Sherwin. À travers l’expérimentation sensitive du rapport entre le médium filmique en qualité d’image « mobile » – animée, projetée, volatile – et le médium de l’espace dans lequel s’inscrit le film et la performance, les recherches de Guy Sherwin laissent apparaître la matière brute et la masse réelle de l’espace de projection qui se trouve, par là-même, modifié par l’image venant s’y calquer.
L’espace se trouve ainsi transformé, tout comme le film qui revêt en quelque sorte une nouvelle composition et une nouvelle forme. Ceci grâce, d’une part, à la superposition des sources de projection, et, d’autre part, à l’intervention du miroir redirigeant l’image projetée loin de son champ traditionnel : l’écran.
( Renseignements :  LIGHT CONE 01 46 59 01 53 - lightcone@lightcone.org - www.lightcone.org - Ouverture des portes à 19h, restauration sur place disponible. Programmation annoncée, sous réserve de modification. Tarif unique : 6 euros les deux séances ; 4 euros une séance.
Programmation : Christophe Bichon, Marc Bembekoff
Avec le soutien du centre National de la Cinématographie, de la mairie de Paris, et du Conseil Régional d’Ile-de-France. )


• Vendredi 16 Juin 2006 à 20h00

Spasm: Savourez sa piqûre
Le concert le plus pixililly de la saison.
SPASM, trio hypophonic: une basse fuchsia, une clarinette ébène, un ukulélé en noyer, un métallo-phone argenté, un wind-box en bois indien et un electronic tabla en plastique véritable.
Ajoutez à ces timbres la voix blanche de la "spasm lady" et vous obtenez le chaînon non manquant entre ceci et cela.
(P.A.F 5 euros)

• Dimanche 18 juin 2006 – 18H30 (indoor plugged) et 20H30 (outdoor unplugged).

"KOWARETA KAZE - BROKEN WIND", NANAMI Kohshou et AKU - hardcore butô performance
NANAMI Kohshou (prononcer Kôshô) est un danseur butô basé à Nagoya. Il est co-fondateur de la troupe ARAKAN avec FUJIEDA Mushimaru qui est lui-même une figure importante du butô contemporain au Japon. En dehors du Japon, NANAMI a dansé en France, à Paris (festival Bertin Poirée, les Voûtes), Avignon (festival d’Avignon), Périgueux (festival Mimos) et également en Allemagne, en Finlande et en Corée du Sud .
Le butô de NANAMI est âpre, direct, sans concessions ni fioritures et se démarque des tendances du butô actuel par son intensité et son animalité. Il dit parfois être à la recherche du vent, de ce qui souffle entre les êtres et les choses.
De passage à Paris pour quelques jours, NANAMI se produira accompagné par le duo de free-free rock A.K.U. : guitare électrique et batterie. Une musique radicale, totalement improvisée, en déséquilibre constant, toute aussi directe que le style sauvage de NANAMI. AKU est un duo composé de Nicolas Moulin à la guitare électrique et de Bruno Fernandes à la batterie. Tous deux font partie de diverses formations free et expérimentales, dont le trio Everything Liberation Front qui a souvent collaboré avec des danseurs butô et des musiciens underground en France et à l'étranger.
Le premier set sera électrique en salle, le second sera acoustique et en plein air dans les jardins des Voûtes.
( P.A.F 10 € ).

• Jeudi 22 juin 2006 à 20h00.

Concert Franklin Veloz, marimba de Venezuela.
Dans le cadre des soirées "les mondes acoustiques", concerts & rencontres de musiques traditionnelles du monde actuel.
Le brillant percussionniste de Chuao revisite le très rythmique et non moins mélodique patrimoine de son enfance, des régions côtières à la plaine vénézuélienne.
Franklin Veloz, marimba + trois musiciens (cuatro, percussions et contrebasse).
20h00 : Ouverture - 21h00 : Concert - 22h00 : Dîner rencontre autour des artistes
( P.A.F : 8 Euros - www.franklinveloz.com - réservation par mail sur lesmondeacoustiques@lesvoutes.org ou par téléphone au 01 44 93 50 86 - dossier de presse Carthago - les mondes acoustiques - www.carthago.org ).

• Dimanche 25 juin 2006 à 17h32

En arrière toute !
Nino Montalto, clown en voie de disparition se donne dans un spectacle magicomique et musical avec Françoise Ruscher au violon. Un spectacle pour les enfants de tous les âges.
(Tarif unique : 5 Euros, chocolat compris ! - réservation au 01 43 36 10 68)

• Mardi 27 et mercredi 28 juin 2006 à 21h02.

Le Radeau ...du Retour présente
La rue ... le cirque... le music-hall...
En compagnie de Véronique Briel au piano, Véronique Fèvre à la clarinette et Francoise Ruscher au violon avec :
Nourdine, Les Renzo, Anne Cottis, Coriolis, Les Mangeurs de Lapin, Lizzie Clark, Lucille Brunet, Davis Bogino, Nino Montalto
(entrée 7,5O euros - A partir de 19h3O, on y boit, on y mange - www.zebreapois.com
Vu le nombre limité des places, réservez la soirée au O1 43 36 1O 68 et venez avant 2Oh3O.
Avec l’aide du Centre culturel de Champigny-sur-Marne)

• Jeudi 29 juin 2006 à 20h30.

Concert Phill Niblock
1. Live set: approx. 20 to 30 minutes
- Two works for 3 CD players by Al Margolis (a.k.a. IF,BWANA) with live
video by Katherine Liberovskaya
Notes on music by Al Margolis: Most of my work starts off as recorded compositions. Live performance finds the finished works broken back down to their component parts and often mixed with completely different elements.
Men Age at 3 (2006) a new work, is still finding its way in the world. Frog
Field (2005) continues/combines with two other compositions (Wind Forks; Tuning Chimes).
2. Projection of collaborative Liberovskaya/Margolis Video/Audio piece
'Take-off', 2006, approx. 24 minutes
video : Katherine Liberovskaya, music: Al Margolis (IF, BWANA)
Take-off originated with a musical work-in-progress that composer Margolis proposed to video artist Liberovskaya as a point of departure for a collaborative piece. Margolis's drone evoked for Liberovskaya a series of images which she shot and began to put together. From this point on, over some 12 months, both the music and video evolved in additions and substractions, at times in reaction to one another, at times on their own. The piece is thus the result of a back-and-forth dialogue between image and sound where flying machines flutter and flying creatures rumble in flickering bombinating juxtaposed layers.
Katherine Liberovskaya is a Canadian video and media artist based in Montreal and New York. She has been working predominantly in experimental video since the late eighties. Over the years, she has produced many single-channel videos, video installation works and video performances which have been presented at a wide variety of artistic venues and events around the world among which: Diapason Gallery, NY, Netmage, Bologna, MUU Gallery, Helsinki, Bunkier Sztuki National Gallery, Krakow, M'ARS Gallery, Moscow, Gallery 21, St-Petersburg, Gallery Ssamzie, Seoul, Stazione di Topolo-Postaja Topolove, Italy, Institute for Transacoustic Research (Iftaf), Vienna, Balazs Bela Studio, Budapest, ISEA 2004, Helsinki, The Subtropics Experimental Music Festival, Miami, Images, Toronto, FCMM, Montreal,
Osnabrück European Media Art Festival, VIPER, Basel, offline@online MediaArt Festival, Tallin, WRO Festival, Wroclaw, VideoMedeja Festival, Novi Sad, Mass Cultura, Lisbon, Les instants vidéo de Manosque, France... As of recent years her work mainly revolves around collaborations with new music composers/sound artists, notably Phill Niblock, Al Margolis/If, Bwana and David Watson. In 2003 she began exploring live video mixing, using MAX/MSP and Jitter, in improvisation with live new music/sound. Since, she has performed at a variety of venues in NY, Montreal and Europe with a number of music/sound artists including: o.blaat, Margarida Garcia, Barry Weisblat, Vortex (Satoshi Takeishi + Shoko Nagai), Mary Halvorson, Hans Tammen, Anthony Coleman, Toshio Kajiwara, Shelley Hirsch, Tiziana Bertoncini, Thomas Lehn, Urkuma, Angelica Castellò, Micheal Delia, Antonio Della Marina, Giuseppe Ielasi, Renato Rinaldi, Martine Crispo, TV Pow , Boris Hauf, Richard Geret, Gil Sanson, Gill Arno, Ben Owen, André Gonçalves, Matt Pass...
Al Margolis, activist in the 1980s American cassette underground through his cassette label Sound Of Pig Music, co-founder of experimental music label Pogus Productions. Active under the name If, Bwana since 1984, making music that has swung between fairly spontaneous studio constructions and more process-oriented composition. A recent review of Margolis?s work says: "Let it be declared that Al Margolis/If, Bwana is some sort of evil genius working with raw materials which are never adapted to a genre or a context, because they create one in that very moment. Those sources are radically altered up to an utterly unrecognizable state, anarchic manifestations moving in compact determination." (Massimo Ricci, Touching Extremes). Currently Margolis is label manager for Deep Listening, XI Records, and Mutable Music; plays bass guitar in the legendary punk/post-punk band Styrenes; and continues his work as If, Bwana. He has recorded and/or performed with Pauline Oliveros, Ione, Joan Osborne, Monique Buzzarté, Katherine Liberovskaya, Adam Bohman, Ellen Christi, Fred Lonberg-Holm, Jane Scarpantoni, Ulrich Krieger, David First, and Dave Prescott, among others.
3. Music by Phill Niblock
Zrost (23:30, 2004) Martin Zrost, soprano saxophone, recorded samples
Valence (23:03, 2005) Julia Eckhardt, viola, recorded samples
Harm, for cello (22 min, 2003) Arne Deforce, cello, recorded samples
Phill Niblock plays a live computer part with several pieces. Images by Phill Niblock.
Video from the "Movement of People Working" series.
Phill Niblock is an intermedia artist using music, film, photography, video and computers. He makes thick, loud drones of music, filled with microtones of instrumental timbres which generate many other tones in the performance space. Simultaneously, he presents films / videos which look at the movement of people working, or computer driven black and white abstract images floating through time. He was born in Indiana in 1933. Since the mid-60's he has been making music and intermedia performances which have been shown at numerous venues around the world among which: The Museum of Modern Art; The Wadsworth Atheneum; the Kitchen; the Paris Autumn Festival; Palais des Beaux Arts, Brussels; Institute of Contemporary Art, London; Akademie der Kunste, Berlin; ZKM; Carpenter Center for the Visual Arts at Harvard; World Music Institute at Merkin Hall NYC. Since 1985, he has been the director of the Experimental Intermedia Foundation in New York (<http://www.experimentalintermedia.org/>) where he has been an artist/member since 1968. He is the producer of Music and Intermedia presentations at EI since 1973 (about 1000 performances) and the curator of EI's XI Records label. In 1993 he was part of the formation of an Experimental Intermedia organization in Gent, Belgium - EI v.z.w. Gent - which supports an artist-in-residence house and installations there. Phill Niblock's music is available on the XI, Moikai, Mode and Touch labels. A
DVD of films and music is available on the Extreme label.
( P.A.F 7 € )

• Vendredi 30 juin 2006 à 20h30.

Concert Noukash Orchestra
Noukash Orchestra, dirigé par Ido Dweck, est né en 2005 et réunit 12 des plus talentueux jeunes musiciens de la scène du jazz parisien (2 trompettes, 2 trombones, 4 saxophones, guitare, clavier, basse et batterie).
Noukash Orchestra peut être considéré comme un big-band par ses instrumentations mais c'est une grande formation qui puise son inspiration non seulement dans le monde de jazz et l'héritage sonore de ce type de formation, mais aussi dans de multiples sources musicales : rock, funk, musique électronique, classique...
Le répertoire de Noukash Orchestra, formé uniquement de compositions et arrangements originaux, propose une musique énergique et sensible à la fois qui met à égalité l'interaction entre les musiciens, la musique écrite et l'improvisation. Les compositions dévoilent une palette sonore riche, variée et originale.
( Ouverture des portes à 19h30 - P.A.F 8 euros - infos sur : http://www.idodweck.com/noukash - idodweck@gmail.com ).