Les Voûtes 75013 Paris Les Frigos
Programme > L'association > Archives > Photoblog > Contact




PROGRAMME




Novembre 2013

Samedi 9 novembre à 20h30

Concert
Ensemble Laborintus


Hélène Breschand - harpes
Sylvain Kassap - clarinettes
Franck Masquelier - Flûtes
Anaïs Moreau - Violoncelle
Benoit Rocco - Percussions
César Carcopino - Percussions

— Bonjour, comment ça va ?
De Luc Ferrari
pour clarinette basse, violoncelle et harpe
— Ferrari Humanum Est (cellule 13)
De Sylvain Kassap
pour flûte, clarinette, violoncelle, harpe, percussion et sons fixés
(Création de la version quintette)
— L
D'Hélène Breschand
pour flûtes, clarinettes, violoncelle, harpe, percussion et sons (de Luc Ferrari) fixés
(Création)
— Et tournent les sons dans la garrigue
De Luc Ferrari
pour ensemble et sons fixés

www.laborintus.com

( Entrée 10 euros - photographie Charles Jousselin - 2012 )

Novembre 2013

Jeudi 14 novembre 2013 à 20h00

Films de familles, images amateurs, archives d'anonymes.

Projection – rencontre organisée par le Cedidelp dans le cadre du Mois du film Documentaire et de son cycle de projections Films en société

Au programme de cette soirée:

— Projection du film Ils ont filmé les grands ensembles, de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, 2012, 52 mn

Regard sur la banlieue à travers ceux qui l'ont vécue et qui l'ont filmée : le film est réalisé à partir d'une collecte de films super 8 amateurs.
« Je collecte des films amateurs en Essonne, films super 8, tournés dans les années 60-70 par des habitants des grands ensembles. J'aime la façon dont ces films racontent la banlieue, cet ordinaire fait de jeux d'enfants, de promenades dominicales sur fond de barres et de tours. Les habitants commentent et se souviennent… Se dessine une histoire intime de l'urbain : les grands ensembles dans les films de famille. »
Laurence Bazin

— Projection de courts-métrages réalisés par le Centre Media Local

Le Centre Média Local de Seine-Saint-Denis est un espace ouvert à la population.
Créé et animé par Rapsode et Riv'Nord, il est constitué d'un collectif d'habitants, de bénévoles, de professionnels et d'amateurs audiovisuels et multimédia, d'étudiants, de chercheurs, d'hommes et de femmes, avec ou sans droits.
Il s'agit de fabriquer ensemble des images et des sons sur la Seine-Saint-Denis et ses habitants, émergeant directement de la population.
Le Centre Média Local fonctionne sur un mode participatif : libre expression, mise en commun des projets, mutualisation des compétences et des savoirs, entraide.

En présence de:
Alain Esmery, association Inédits

Inédits est une association créée en 1991 pour encourager la collecte, la conservation, l'étude et la mise en valeur des films amateurs. Elle a pour objet de stimuler, promouvoir, organiser, coordonner au niveau international toutes les activités relatives à la recherche, la restauration, la conservation, la mise en valeur, l'étude et la diffusion des films amateurs,. Par ailleurs, l'association encourage le développement de centres et de structures responsables de telles activités dans toutes les régions d'Europe.

Marina Galimberti, Centre Media Local

Quelques mots sur le Cedidelp...
La médiathèque des mouvements sociaux du Cedidelp, c'est une sélection de plusieurs centaines de documentaires, inédits ou rares, en provenance des cinq continents, proposant des alternatives et des analyses issues des acteurs de la société civile dans le monde sur les thèmes de la solidarité internationale, de l'alimentation, de l'environnement, de l'écologie de l'urbain, des discriminations, des médias citoyens, etc...
Avec le cycle de projections Films en société, le Cedidelp s'empare du film sous toutes ses formes. Une dizaine de projections sont proposées, suivies de rencontres avec des réalisateurs, des militants citoyens, des associations. Vous y trouverez des films pour exprimer des réalités de la société, en France et ailleurs, autour des médias, des enjeux alimentaires, de la ville, de l'émigration, des discriminations.

http://www.cedidelp.org
(Libre participation aux frais)

Novembre 2013

Vendredi 22 novembre 2013 à 20h30

Concerts

— Première partie, Dawn
Née dans une famille d'artistes, Dawn se destine tout d'abord à une carrière de comédienne lorsque la musique croise sa route. Elle va y développer un langage qui lui est propre au travers d'une écriture intimiste et de mélodies envoutantes. Inspirée de PJ Harvey, Shannon Wright ou encore de Björk, ses compositions évoquent les univers de David Lynch ou de Jim Jarmusch.
En 2009, ses premières scènes et enregistrements en studio lui permettent d'avoir de nouvelles expériences. Cette même année, elle reprend « Ballad of a thin man » de Bob Dylan en association avec Grand Panda sur la compilation de Béatrice Ardisson, «Dylan Mania ». Elle monte ensuite sur les scènes du Bus Palladium, du Baron, de l'International ou encore de la Maroquinerie. Ses textes en anglais ne l'empêchent pas d'être proche d'artistes français : en 2012, Dawn partage la scène du Bataclan avec M, Laurent Voulzy, Alain Souchon ou encore Ours.
Dès lors, Dawn entre en studio pour enregistrer son premier EP, chez « Microbe » à Paris et chez Denis Barthe dans les Landes.
On y retrouve les sons qui la caractérisent : voix brute et assumée, claviers hypnotiques et guitares hallucinées.
Une première concrétisation qui laisse présager un futur prometteur.
www.dawnandfamily.com

— David Simard est un musicien originaire de Montréal qui entreprend sa deuxième tournée européenne en cet automne 2013, accompagné de Pierre Cohen à la guitare et de Jérome Goldet à la contrebasse. La sortie de son premier album, intitulé Slower, Lower, l'a naturellement amené à partager l'affiche d'artistes aux sonorités proches tels que Timber Timbre, Half Moon Run et Fink à l'occasion de plusieurs séries de concerts au Canada. Il a sorti son dernier EP le 1er octobre qui sera pressé en vinyles au mois de janvier !

Adoubé par le regretté Claude Nobs (fondateur du festival de Jazz de Montreux), qui décrivait sa musique comme "un mélange entre Rufus Wainwright et Tom Waits", choisi par Yvan Attal pour la bande originale de son dernier film (Do Not Disturb), ses premiers concerts en Europe ont su conquérir et fidéliser un public nouveau.

Né sur la côté nordique de la Colombie Britannique, David aime partager son temps entre la grande ville de Montréal et une ancienne ville minière, aujourd'hui abandonnée, de la partie nord de sa région natale. Décrit comme un chanteur de "folk avant-gardiste" dont la musique "vient du passé et regarde vers le futur" (SOM), la notion d'espace illumine toutes ses compositions - l'endroit d'où il vient, l'endroit où il va, et l'espace embrassé entre les deux.

www.davidsimard.ca
Bandcamp ep : http://davidsimard.bandcamp.com
(Entrée 5 euros)