Les Voûtes 75013 Paris Les Frigos
> Archives > Projets > L'association > Liens > Contact
| Octobre 2010

• Mercredi 6, jeudi 7 et vendredi 8 octobre 2010 à partir de 18h00.

MATSURI, la Caravane aux chapeaux marche dans le monde entier.
Présenté par 100% Love & Peace Parade.

Musique, danse, live painting, ateliers
Live Benten, Monk Beat, film "TIBET TIBET", performance, déco, exposition et plus !!
Expositions, concerts, restauration, parades… un seul et même projet animé par l'unique désir d'exprimer "la Joie de vivre".

Costumes & hats
Ruu-Ruu
Kayo

Live Music
"BENTEN"
"Akira Sunrise&French musicianes"
"C-RAG"
"MOCCA&OTHERS"
"BAION-KEIITI&Friend musicianes"
"MONK BEAT"
"Peace-K&Hanchan"
"Luciria"
"MOCCARISE"
"SAGE"
"YOSHIE"

Performances
"muta performance"
"dance fura"
"Minale performace&dance workshop "
Belly dance "Sango&Satri&French friend"
performance"mime et performance Kazu"

Film
Kim
"Tibet,Tibet" "Coler Free"

Exposition
Aya
Mutaguti
Izota
Sisen
Chie
Izuyo
Yuko
Hikari
Tatsuo

Live paint
Gokubuto&Mui

— Japanese food / restauration
Restauration sur place.
Amuse-gueules japonais préparés par :
Izuyo
Tao

Afin d'obliger la morosité et la cruauté du quotidien, des artistes d'expressions diverses, danseurs, chanteurs, musiciens, cuisiniers… parés de jolis costumes et coiffés de chapeaux uniques et originaux, ont choisi de se produire à Paris.
Marcher dans les rues à coeur ouvert, célébrer la Vie ensemble…
(Entrée 5 euros - ruu-ruu.com - Follow us / suivez-nous en "live broadcasting" sur : www.ustream.tv/channel/ruu-pari)

• Mardi 12 octobre, mercredi 13 et jeudi 14 octobre 2010 à 20h00.

Concerts

— Mardi 12 octobre 2010 à 20h00.
Slow Joe & the Ginger Accident + Milkymee

— Mercredi 13 octobre 2010 à 20h00.
Slow Joe & the Ginger Accident + Albin de la Simone

— Jeudi 14 octobre 2010 à 20h00.
Slow Joe & the Ginger Accident + Budam

A 66 ans, Joe vit sur une île au large de Goa, sur la côte ouest de l'Inde. Il se lève et se couche avec le soleil, et prend la vie comme elle vient. Là-bas tout le monde l'appelle Joe le Lent. Tous les jours, depuis près de cinquante ans, Slow Joe des chansons qu'il écrit et qu'il improvise.
En juillet 2007, le hasard lui fait croiser la route de Cédric de la Chapelle, jeune musicien lyonnais. Immédiatement charmé par cette voix unique, Cédric enregistre Joe à capella. De retour en France, il passe deux années à écrire la musique pour accompagner la voix de Joe.
En décembre 2009, Slow Joe quitte l'Inde pour la première fois, destination Rennes pour les Transmusicales où l'attendait le Ginger Accident – quartet vintage formé par Cédric dont le son révèle la richesse des compositions de Joe. Une vague d’émotion s’empare du public, touché au coeur par la voix du petit homme de Goa.
Révélation des Transmusicales de Rennes 2009, Slow Joe & the Ginger Accident donneront deux concerts en mars 2010, à Paris et à Lyon. L'improbable crooner indien Slow Joe retrouvera à cette occasion le combo vintage du Ginger Accident, pour écrire un nouveau chapitre de l'incroyable histoire qui les réunit.

Aged 66, Joe lives on an island in Goa, India. Lives and sleeps with the sun, takes life as it comes. Everybody calls him Slow Joe. Everyday, Slow Joe sings improvised or written songs of his own. In July 2007, fate has it that he meets paths with Cédric de la Chapelle, a young French musician. Instantly charmed by his voice, he has him do some a cappella recordings. Back to France, Cédric spends two years with his friends, the Ginger Accident, writing the music he hears behind the voice. The result sounds like some black blues with a white soul.
In December 2009, Slow Joe leaves India for the first time for Rennes, where the Ginger Accident will be waiting for him.
( Entrée 10 euros - Slow-Joe : http://www.slow-joe.com/ - Milkymee : www.myspace.com/milkymee - Budam : www.myspace.com/budam - Albin de la simone : http://www.myspace.com/albindelasimone )

• Vendredi 15 octobre 2010 à 19h30.

Vert Pituite La belle & les éditions Mélanie Seteun présentent :
REPRENDS-MOI FORT #2
 Vert Pituite a la joie de vous proposer. Une programmation entièrement tournée autour de la reprise, et pas par n'importe qui ! Tous les détails sont ci-dessous, lisez, venez, et partageons ça ! avec :

— CHARLIE O. & guest (orgue, voix)
Le Président viendra jouer les reprises de son choix, avec un invité surprise...
http://www.myspace.com/charlieooo
— Jean-Louis COSTES (clavier, voix)
Spécialement pour l'occasion, Costes chantera exclusivement un répertoire de chansons d'amour. A voir quoi !
http://www.myspace.com/jeanlouiscostes
— THE NIGHTCRAWLER (guitare, voix)
Deux ans après sa venue aux voûtes pour le premier RMF, Red, aka the Nightcrawler revient avec un nouveau répertoire de reprises qu'il a nommé "death & love songs"... ça promet de belles choses !
http://www.myspace.com/thenightcrawlernashville
— JAUNE SOUS-MARIN (guitare & voix)
Un étonnant duo pour des traductions littérales des hymnes pop anglo-américains. quand les gros riffs cotoient la poésie sonore...
http://www.myspace.com/jaunesousmarin
— Quentin DUBOST (guitare, voix)
quand l'habitué de la guitare préparée, la câline pour chanter ses chanteuses préférées...
http://www.dt-bs.com/article.php?id_article=6
— LA TURBOTHEQUE
La célèbre installation du non moins fameux Arnaud Rivière, ou le meilleur jukebox pour gens pressés... http://la.turbotheque.free.fr/
et on finira avec DJ vert pituite, pour un cover program concocté pour l'occasion...
A l'occasion de la sortie des numéros 7.1 & 7.2 de la revue de recherche sur les musiques populaires VOLUME consacrés à la "reprise", Vert Pituite La Belle s'associe aux éditions Mélanie Seteun pour fêter ça dignement dans ce magnifique lieu que sont LES VOÛTES.
Après le Schizophonic Cabaret (autour de Pascal Comelade), avec Faust, Comelade, Tazartès-berrocal-fenech, Pinhas, Yeepee, et bien d'autres... Vert Pituite La belle continue à prendre un malin plaisir à vous proposer de belles choses aux Voûtes, la joie d'écouter autrement, de goûter de bons plats et de boire un verre ensemble, ça ne se râte pas !
( Tarif : 10 euros - ça commence à 19h30 et ça s'enchaîne, alors soyez là tôt ! - http://www.myspace.com/vertpituitelabelle - http://www.seteun.net/ )

• Samedi 16 octobre 2010 à 20h30.

(ouverture des portes à 20h00)
Un concert ali_fib
ragadelia | intermedia | flicker film | subsonic drones | 23-string banjo

— PAUL METZGER (US, live set)
— CORRIDORS (US, live set)
— STEFANO PILIA (IT, live set)
— PIP CHODOROV (US, 16mm film projection)

PAUL METZGER (US, Locust)
The high and lonesome cosmic hobo from the USA is back in Europe. Since way back Paul Metzger has been experimenting playing his art-guitar complete with a crash cymbal mounted to its bottom and heavily modified 23 string banjo. If you have seen him you want him back but to many this might be the first time and this is truly a special experience. He pulls the listener inwards and then takes them out the backdoor to experience the other.
In 1979, Paul Metzger drilled a few innocent holes into a Yamaha acoustic guitar. A self taught musician with 5 years of playing behind him, Metzger was growing tired of the conventions of the instrument. This lobotomy was the first of many surgeries that would follow in years to come. Strings were added, subtracted, added again; the frets of the neck were disemboweled and retrofitted with a sarod like metal fingerboard plate; paint was splattered over it, a rejigged music box was affixed to the guitar's belly, a crash cymbal mounted to its bottom. On the face of it, the instrument took on the look of a piece of tramp art.
Thirty years on, Metzger plays the same guitar in rotation with a heavily modified 23 string banjo in a tireless - often isolated - search for a musical style of his own which he finally took public for the first time in 2002. His sonic vocabulary ranges from deeply satisfying & impulsive outer cosmos ragadelia to gorgeously distressed raw freak outs. His live performances are vital, deeply visceral and simply breathtaking.
Metzger has played more than 500 shows worldwide on bills with a diverse array of artists including blues legends Spider John Koerner & Tony Glover, Japanese metal act Boris, Gang Gang Dance, psych acts Amen Dunes and Six Organs of Admittance, moperockers Low and fellow string journeymen Sir Richard Bishop and Jack Rose. He likes to play and is happy to go way beyond the acoustic zone.
Since 2005, Metzger has released 8 full length solo recordings, a split lp, a compilation appearance and, most recently, a trio improvisation lp with Milo Fine and Davu Seru.
His new album 'The Uses of Infinity' (Locust) once more goes to show what a virtuoso and a visionary Paul is. Recorded in one take in a de-sanctified century old cathedral in Northern Minnesota, it is a 6 part dream suite for 23 string banjo. Paul Metzger plucks, picks, bows and spins his way through a 40 minute odyssey. Paul beautifully arranges a live set of his own pieces, part old time strung out blues and raga's and part deep listening compositions that wind their way through you inner ear. This is not however the limit... what he can do with his instruments live also includes clangorous, rapidly punctuated percussive workouts that blow audiences away.
More infos :
http://www.paulmetzger.net/
SOUND + VIDEO:
http://www.myspace.com/paulmetzger
http://www.youtube.com/watch?v=FKDF6uebles

CORRIDORS aka BYRON WESTBROOK (US, Sedimental)
Byron Westbrook (b. 1977) is an artist working with the dynamic quality of physical space using multi-channel sound and images. His audio/video performances under the name CORRIDORS involve the distribution of processed instrumental and environmental recordings through a multi-channel environment with a focus on energy distilled from sound and light. He has worked with Phill Niblock at Experimental Intermedia since 2004. He has ...presented at venues such as Tonic, Roulette, Diapason Gallery, ParisLondonWestNile, Les Voûtes (FR), Wien Konzerthaus, Rhiz, Issue Project Room, The Stone, NonEvent (Boston), Sonic Circuits Festival (DC), Institute of Intermedia (CZ), Experimental Intermedia, Exit Art Gallery. He has shared performance bills with Tony Conrad, Sawako, Mountains, Stefan Tcherepnin, David Daniell, Lichens, Alessandro Bosetti, Jason Kahn, Jon Mueller, James Blackshaw, Anette Krebs, and Soft Circle, among many others. Westbrook has also collaborated with Paris-based composer and former Kitchen curator Rhys Chatham in the drone metal group Essentialist (Table of the Elements), as well as performed in the ensembles of Phill Niblock, Rhys Chatham, Glenn Branca, Duane Pitre and Jonathan Kane. In 2007, he was the recipient of the Jerome Foundation Emerging Artists Commission through Roulette Intermedium. In 2008 he was an artist in residence at HotelPupik at Schoss Schrattenberg. His first album on Sedimental has just come out. He currently lives and works in Brooklyn, NY.
CORRIDORS is a multi-channel audio/video environment that uses amplifiers, speakers and video projections strategically placed within a performance space. It was originally developed as a distribution sytem for improvised guitar feedback and has evolved over the last three years into composed works using a myriad of sound sources through the system, which is also now customized for the individual works. The project emphasizes how redistributed energy of sound and light in space alters one's perception. Audio elements consist of either guitar feedback processed live, pre-recorded instrumental performances or sounds from nature. These recordings are pre-processed to reduce the sounds to the pure energy of the source material (as opposed to resembling the source). They are then redistributed live through the performance space via multi-channel system with additional processing to cater to the composition and space. Video elements function as sources of light. Following the audio concept, the video sources are processed to reduce identification of form, object and location to abstract light thus highlighting the essential energy and movement
More infos :
http://www.byronwestbrook.com/corridors.html
http://www.sedimental.com/catalog/index.php?ID=59
SOUND + VIDEO:
http://www.myspace.com/corridors
http://www.youtube.com/watch?v=ocsxR3L5wng
http://www.youtube.com/watch?v=qr7nXhXJMJk
"To call Byron Westbrook a composer of breathtakingly beautiful ambient pieces and drone works is reasonably accurate but painfully reductive; Westbrook, whose work under the name Corridors has involved acoustic instruments, field recordings, spatialized playback and lighting, is the kind of artist for whom the old, mostly disused term intermedia was coined." (Time Out New York)

STEFANO PILIA (IT, Die Schachtel, Time-Lag, Sedimental, ...)
Stefano Pilia was born in Genoa in 1978. He lives and works in Bologna where he graduates at the conservatory G.B. Martini. His work has become progressively concerned with the research of the sculptural dimensions of sound and its relations with space, memory and time suspension, both through instrumental executional practices (mainly on guitar and dbass) and investigations into the recording and production process.
He is one of the founding members of 3/4HadBeenEliminated, a synthethis between improvisation, electro-acoustic composition and avant-rock sensibilties. He generally plays live solo and with 3/4HadBeenEliminated. Since 2008 he has been part of the historical italian band Massimo Volume. In 2009 he started to collaborate with David Grubbs and Andrea Belfi in the "BGP trio", and in "Il Sogno del Marinaio" a new band project with Mike Watt on bass and Belfi's drums support.
Since 2003 he has frequently collaborated on soundtracking for theater productions, movies, reading, dance and video art (Zimmerfrei, Nico Vascellari, Homemovies, Wuming2, Ho Tzu Nyen, Andreas Pichler, Balleto Civile, Emidio Clementi, Alessandro Berti..) He collaborated with artists and musicians such as Z'ev, Phill Niblock, Marina Rosenfeld, Valerio Tricoli, Claudio Rocchetti, Giuseppe Ielasi, Renato Rinaldi, Andrew Hooker, Stefano Tedesco, Black Forest Black Sea, Rhys Chatham, Manuel Mota, Margareth Kammerer, Starfuckers, Margarida Garcia, David Maranha, Riccardo Wanke, Enrico Malatesta, Ootchio, Saule,Yasuhiro Morinaga.
More infos :
http://www.myspace.com/stefanopilia
http://www.shiftingposition.org/
SELECTED REVIEWS EXTRACTS
"Italian guitarist Stefano Pilia is a lyrical minimalist. His playing is poised, higly articulate and emotionally generous."
Jon Dale/The Wire
"Achingly gorgeous experimental electric guitar pieces from this italian composer/performer, 'Healing Memories' is one of the best solo guitar records i've heard this year, possibly the best... outstanding"
Keith Fullerton Whitman
"Pilia's subsonic drones are a thing of beauty; pulling in and pushing the listener away simultaneously, keeping him or her in a constant state of limboith all things Stefano Pilia does, there is an understated and simple beauty beneath them. It acts like a silent guide, making sure everything goes off without a hitch."
Brad Rose/Foxy Digitalis

PIP CHODOROV: "Charlemagne 2: Piltzer" (2002 / 16 mm / coul & n&b / sonore / 22'00)
"On December 9, 1998, Charlemagne asked me to bring friends to his piano concert at an opening at the Gérard Piltzer gallery in Paris, and to bring a movie camera. I shot two rolls of super-8 tri-x at 9 frames per second and recorded the sound on mini-disc. I forgot about the rolls of film and left them undeveloped for a year and a half. When I found them and processed them as negative, I was surprised with the results and I blew them up onto 16mm positive high-contrast stock. I then contact printed the positive 16mm to negative 16mm and optically printed frame by frame through these positive and negative master rolls onto color negative stock through colored filters, following a precise notation of the concert music. I chose the following principles:
- The 6945 notes played in the concert correspond to 6923 frames of super-8 film that were shot. No frames are left out or printed twice.
- Speed of playing controls speed of frame succession.
- Discordant diminished fifths are translated into the following methods of visual discordance for the seven parts of the concert in an attempt to replicate in the visual cortex the harmonic overtones that arise in the temporal lobe when listening:
* Flicker between negative and positive,
* between opposites on color wheel (blue/yellow),
* between opposites in retinal cone sensitivities (red/green),
* between different flicker frequencies (frequencies beating in discordance);
* clusters of b/w negative and monochrome frames to create overtonal retinal afterimages,
* left/right screen masking and mirror image printing,
* crossfading between negative and positive images.
- When more than two notes are played, the additional colors correspond to the complexity of sound frequencies.
The final result is at once a diary film, a document of the concert, a structural flicker film, a hand-processed film, a graphic representation of music, and an attempt to apply cognitive principles in sensation and perception to film art." (Pip Chodorov)
Pip Chodorov. Born April 13, 1965 in New York. Filmmaking and music composition since 1972. Studied cognitive science at the University of Rochester, NY and film semiotics at the University of Paris, France. Work in film distribution – previously Orion Classics, NYC; UGC, Paris; Light Cone, Paris; and, currently, Re:Voir Video, Paris, which he founded in 1994 and The Film Gallery, the first art gallery devoted excusively to experimental film. He is also co-founder of L’Abominable, a cooperative do-it-yourself film lab in Paris, and the moderator of the internet-based forum on experimental film, FrameWorks.
More infos :
http://www.lightcone.org/fr/film-3072-charlemagne-2-piltzer.html

Flyer par Filipe Felizardo.
( Entrée : 10 €)

• Lundi 18 octobre à partir de 19h30.

L’Association pour le développement du documentaire radiophonique vous propose une rencontre avec Charlotte Rouault et Benoît Bories, réalisateurs du collectif "Faïdos sonore".

— Faïdos Sonore réalise et produit des documentaires sonores dans la perspective d’échanger des expériences de luttes collectives œuvrant pour des changements sociaux. Dans un dialecte du sud-est de la Syrie, le mot "faïdos" désigne la pause. Pause nécessaire dans le contexte d’une société moderne qui a fortement changé notre rapport au temps. Les documentaires
sonores seront une invitation à prendre le temps du recul nécessaire face aux surplus de communication et de technologie nous envahissant.
De plus, Faïdos Sonore s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire autour des médias. Une partie des activités de Faïdos Sonore consiste à réaliser et organiser des ateliers de création radiophonique et de formations destinées à des publics variés.

— Charlotte Rouault – « Après des études de droit et de sociologie, j’ai commencé à travailler comme journaliste précaire dans la presse en ligne. Déjà critique à l’égard du fonctionnement des grands médias, j’ai pu étoffer mon opinion et comprendre que ma place n’était pas dans une rédaction hierarchisée et soumise au rythme de ce qu’on appelle “l’actualité”. J’étais alors bénévole dans une radio associative, Fréquence Paris Plurielle. Je me sentais bien dans ce média libre qui me permettait de choisir mes modes d’expression et d’aller me confronter directement au réel. Alors que je m’apprétais à entamer une formation radio dans une grande école, j’ai rencontré Benoît, avec qui j’ai créé Faïdos Sonore. L’objectif était simple : faire du média à notre façon et réussir à en vivre. »
Benoît Bories – « À la fin de mon doctorat de physique, j’ai voulu arrêter la recherche et accomplir un rêve : réaliser des ateliers
d’appropriation des médias. J’avais déjà commencé la radio dans un cadre militant dans une radio associative toulousaine, Canal Sud. J’ai donc utilisé mes Assédic de 2006 à 2008 pour construire mon activité d’atelier de création radiophonique au sein de l’association l’Université Nomade. En parallèle, j’ai commencé à faire des piges pour la base de données radiophoniques de l’EPRA et Frédérique Leroux m’a beaucoup aidé et poussé à continuer mon activité documentaire. Je dois aussi beaucoup à plusieurs personnes de Canal Sud qui m’ont soutenu et permis de connaître diverses formes d’expressions sonores (Bernard Fontaine, Alexandra Baraille). En 2009, j’ai rencontré Charlotte et nous avons décidé de créer Faïdos Sonore pour allier notre travail de documentariste sonore et d’ateliers de
créations radiophoniques. »

( Entrée libre - Association pour le développement du documentaire radiophonique : http://www.addor.org - http://www.addor.org/Sixieme-rencontre-ecoute-d-Addor )

• Samedi 30 octobre 2010 à partir de 18h00.

NOTOPOS / Poésie is not Dead
Dossier en PDF

— Personne

Film d’Hervé Nisic Sur la génération automatique de poésie à partir du spectacle « Trois mythologies et un poète aveugle » de Jean-Pierre Balpe et Jacopo Baboni-Schilingi IRCAM 1997, avec Jacopo Baboni-Schilingi Jean-Pierre Balpe Henri Deluy Joseph Julien Guglielmi
Lettrisme etc...
Présentation par Bernard Girard
Auteur de « lettrisme l'ultime avant-garde » aux éditions Presses du Réel.
Au delà du déclic, film de Maurice Lemaître L’amour réinventé, film de Maurice Lemaître
Lectures de Marie-Thérèse Richol- Müller
Isidore Isou : kneï kneï knakapata Jacques Scapagna : Ode à Aude Jacques Scapagna : Le diclan cla cloe Maurice Lemaître
François Dufrêne : Le tombeau de Pierre Larousse François Dufrêne : Le moabite ou du mot, nu mental
J’interroge et j’invective : film de François Dufrêne Hurlements en faveur de Sade : Film de Guy-Ernest Debord
Lecture de Marie-Thérèse Richol-Müller
Isidore Isou : D’Isidore Ducasse à Isidore Isou
Virgile Novarina
Lecture de «L’aile a dit une chose. C’est vachement important », éditions Ragage
Depuis une quinzaine d'années, Virgile Novarina (né en 1976) explore son propre sommeil sous forme d'écrits et de dessins, et le sommeil des autres sous forme de photos et de vidéos. Il a publié six livres d’«Écrits et dessins de nuit» et a exposé en France, en Allemagne, au Portugal et aux États- Unis. Depuis 2006 le fait même de dormir est devenu une part intégrante de son travail, sous forme de performances "En somme", durant lesquelles il dort publiquement dans des vitrines de magasins, des galeries et des musées.

Poètes invités par POÉSIE IS NOT DEAD
Lecture d’extraits de Rimbaud par Nâzim Boudjenah, pensionnaire de la Comédie Française. Né en 1972 à Paris, acteur de théâtre français formé au Conservatoire national supérieur d'art dramatique. En 2005, il crée la compagnie Le Théâtre du Lion Vert. Il est engagé en tant que pensionnaire de la Comédie-Française à compter du 1er janvier 2010.
David Christoffel fait des textes qui tournent le langage dans le parler avant de les mettre dans la bouche. Il fait quotidiennement l'Horoscope des méchants pour Sophia (la banque de programme de Radio France), compose des opéras parlés (Lamento sans les poils en 2006, Les bâtons rompus en 2010), participe à des performances de prise de parole.
Éric Brogniet, né à Ciney en Belgique en 1956. Fondateur et directeur de la revue de poésie «Sources» et de la collection «Poésie des Régions d'Europe», directeur de la Maison de la Poésie et de la Langue française et du Festival international de la Poésie Wallonie-Bruxelles à Namur. Élu à l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique en avril 2010. Auteur d'une vingtaine de livres de poésie, travaille actuellement en performances avec le groupe rock "Arthur Rain".
Poète, peintre et performer, Ma Desheng est né en 1952 à Pékin (Chine). Installé à Paris depuis plusieurs années, il a publié à ce jour sept recueils de poésie dont le dernier Portrait de Ma (Al Dante). Peintre de notoriété internationale, il expose ses œuvres à travers le monde. Participe régulièrement à diverses manifestations internationales de poésie.
Laurence Barrère est née en 1986 à Toulouse, où elle a évolué au sein du collectif dixit, avec lequel elle a donné de nombreuses lectures et publié son premier recueil, Sourdine, en 2009. Elle vit désormais à Paris et collabore avec Le Grand Incendie, publiant notamment dans la revue Pyro. Son deuxième recueil, Sauvagerie, vient de paraître aux éditions Maelström.
Mathieu Brosseau né en 1977 à Lannion, dans les Côtes d'Armor, vit en région parisienne depuis 1982. Est bibliothécaire à la Bibliothèque Marguerite Audoux, 75003. A publié six recueils ; les derniers : UNS (www.publie.net) en 2009 et Et même dans la disparition aux éditions Wigwam en 2010. Anime la revue en ligne www.plexus-s.net, collabore à la revue l'Etrangère, codirige la collection L'inadvertance sur publie.net et dirige les Editions La Rivière Echappée.
Tsjêbbe Hettinga est né en 1949 à Burchwert (Pays-Bas) et vit à Leeuwarden. Il écrit en frison, sa langue maternelle. Depuis 1973 a publié une douzaine de livres de poésie. Depuis sa présentation au Salon du livre de Francfort en 1993, il est devenu l'un des poètes frisons les plus connus en dehors de la Frise et même des Pays-Bas. En 2006 le cinéaste Pieter Verhoeff a réalisé un documentaire traçant le portrait de Hettinga, qui est aussi saxophoniste. Si en public Hettinga dit ses poèmes de mémoire, ce n'est pas seulement en raison de sa cécité, mais pour créer un espace émotionnel et ses performances peuvent se comparer à des solos de jazz.

Collectif Poésie is not dead
Poésie is not dead vise la symbiose de trois médiums : poésie, musique et vidéo lors de "créactions" in situ.
http://www.myspace.com/poesieisnotdead
Composition musicale instantanée : T.V.La.S.Un.Or. et Thomas Fernier Projections vidéo : Anne-Sophie Terrillon et Christophe Acker Coordination artistique : François Massut pour Poètes dans la Ville
John Marron, musicien autodidacte issu de la scène des «musiques actuelles».Co-fondateur de T.V.La.S.Un.Or, il vient de produire l'album Rien. Cet album succède à "Music/NoMusic" un disque dont le titre évoque à lui seul un univers aux confins des musiques improvisées, manipulations sonores mélodiques ou abstraites (co-réalisé avec Thomas Fernier). Collabore avec de nombreuses formations : chevo légé, Optophone, Marteau Mu, Swim, LW. Compositeur de musiques pour images, danse et installations sonores, il mêle régulièrement sa voix instrumentale à celle des poètes au cours de lectures publiques.
Thomas Fernier est musicien, improvisateur & bricoleur de sons autodidacte. Collaboration avec les labels de musique Magnetic Recordings (Rennes / 1996-2001) & Partycul System (Reims / 2002-2007). Conception de bandes-son diffusées ou interprétées pour des spectacles de théâtre (Cie Zabraka - Benoît Bradel, Cie TF2 - Jean-François Peyret) & de danse (Cie Man Drake - Toméo Vergès). Il poursuit aujourd'hui ses activités musicales en autoproduction solo (chevo légé), ainsi qu'en collaboration avec d'autres musiciens ou chanteurs (T.V.La.S.Un.Or. & marteau mu), et développe parallèlement un travail d'accompagnement musical en direct sur des images (diaporamas avec les photographes Aurélie Derhée & Eric Bouttier, films réalisés par lui-même).
Anne-Sophie Terrillon, née en 1983, est diplômée de l'école media art de Chalon-sur-Saône depuis 2007. Son travail s'oriente plus précisément vers la vidéo, que ce soit au sein d'installations ou de projections. Elle explore plus particulièrement les champs du fantastique et du cinéma expérimental. Elle a déjà participé à plusieurs expositions collectives, à la galerie Franck Elbaz à Paris, à la Zoo galerie à Nantes et à la Générale à Sèvres. Depuis 2008, avec Christophe Acker, elle a entamé une collaboration sur des projets de vidéos, clips musicaux, photos et dessins.
Christophe Acker est né à Reims en 1970. Après un passage à Strasbourg à la faculté d'Arts plastiques, il entre à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Très vite il se dirige vers la vidéo et le cinéma en super8. Après ses études il collabore à différents projets de documentaires pour Arte, Canal+, réalise ses premiers clips pour de petits groupes puis pour Rodolphe Burger et Olivier Cadiot, lance avec Fabrice Ferrarri l'émission Ubik sur France 5 mais continue surtout de tourner ses films et vidéos. Réalise de nombreux clips. Il obtient les Victoires de la musique pour le DVD musical de Noir Désir, Noir Désir en images. Musicien, il participe au Groupe Optophone et développe avec celui-ci une mise en image pendant les concerts. En 2005 il crée avec Agathe Nony et Nicolas Duroux la société ADNfactory, produits et collabore à des films d'artistes tels que Laurent Montaron, Julien Discrit ou Pierre Malphettes
François Massut, né en 1979, a grandi et vadrouillé en Rimbaldie. Immigré ardennais à Paris depuis une dizaine d'année, il a redécouvert la poésie en 2001 lors d'une année d'échange universitaire au Québec. Depuis octobre 2007, il organise avec de jeunes poètes et artistes des rencontres et lectures poétiques tant à Paris qu'à Charleville-Mézières. Philanthrope, son dessein est que la poésie sorte de ses temples et qu'elle rencontre, par l'intermédiaire des poètes vivants, les populations de toutes origines sociales, de toutes cultures et de toutes générations.

( Entrée libre )